Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

[ENTRETIEN] Petite enfance

« La petite enfance peut être un laboratoire du service public »

Publié le 26/09/2016 • Par Isabelle Raynaud • dans : France

jerome-bonnemaison
D.R.
De son expérience en tant que directeur de la Petite enfance de la mairie de Toulouse de 2010 à 2014, Jérôme Bonnemaison a tiré la conclusion que de la politique publique mise en place pour les plus jeunes peut découler un renouvellement de toutes les politiques sociales. Il expose son propos dans un ouvrage, paru fin août. Même si, reconnaît-il : « Je ne suis pas optimiste mais j’essaie d’être stoïcien, de me dire qu’il faut dire ce qu’on croit au moment où on le croit et agir là où on est. Et puis... advienne que pourra. »

Vous encouragez les politiques à avoir une véritable politique de petite enfance. Pourquoi ?

Il y a cette idée de la neutralité de la petite enfance : on fait des lieux conformes et on y met des professionnels, et ces professionnels ils savent ce qu’il faut faire. Or, c’est une politique publique avec beaucoup de potentialité dont il faut prendre conscience. Je crois que la petite enfance mériterait beaucoup plus d’attention. Le social même pourrait se redéfinir, sortir de sa crise en revenant aux racines et à une politique de la petite enfance beaucoup plus ambitieuse. Il y a, par exemple, la difficulté à être parent actuellement. On dit « Les parents n’assument pas leurs responsabilités ». La question est de savoir quels outils on met en place face à cela. Aujourd’hui, l’accompagnement à ...

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Références

La petite enfance dans la cour des grands, une politique et des métiers à redécouvrir, Jérôme Bonnemaison, éditions Dunod

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

« La petite enfance peut être un laboratoire du service public »

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X