Biodiversité

L’agriculture urbaine durable, une démarche à soutenir et encourager

Par

L’agriculture urbaine permet de réduire les émissions de CO2 du territoire, d’améliorer le cadre de vie des citadins et de les remettre en contact avec la nature. Les habitants de la métropole bordelaise sont en demande de circuits courts d’approvisionnement. Quant aux agriculteurs, ils ont du mal à trouver des repreneurs. Parmi les actions mises en place : préserver les terres agricoles en les inscrivant au Scot et au PLU, former de jeunes agriculteurs, installer des points de vente de produits locaux.

« La métropole ne possède qu’une journée d’autonomie alimentaire », souligne d’emblée Alain de ­Framond, chef de projet « agriculture urbaine » à la direction de la nature de ­Bordeaux métropole.
C’est en 2011, au moment de la création de cette direction, que la question de la gouvernance alimentaire a commencé à se poser.

L’état des lieux montrait qu’il restait sur la métropole 50 % d’espaces de nature et agricoles mais que ces derniers ne représentaient que 10 % de cette surface.

« Par chance, nous étions en train de réviser le Scot et le PLU. Nous avons pu ...

Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

Déjà abonné ? Identifiez-vous
+
Mot de passe oublié ?
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, profitez de l’offre découverte 30 jours gratuits !

Offre découverte
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

ABONNEZ-VOUS
cet article est en relation avec
Commentaires

1  |  réagir

18/09/2016 04h07 - olivier Marconnot

Nous développons des substrats pour l’agriculture urbaine riche et léger pour permettre la culture de légumes mais aussi de plantes ornementales.
Livraison en sac ou big bag.

Exemple jardin et agriculture urbaine en toiture:
-30% de base terreau (tourbe, écorces et compost végétal),
-25% de fibres de bois Woodtech (assure la légèreté et l’aération du mélange),
-20% de fibres de coco, (assure le drainage, la stabilité et la structure du mélange dans le temps),
-15% de terre végétale tamisée, (assure la stabilité et le maintien des nutriments dans le temps),
-10% d’Argile expansée concassée (assure la structure, l’allègement du substrat et sa porosité (bonne aération)).

+ Engrais organique
Poids : 450 kg/m3

Signaler un abus

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP