Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Réfugiés

Accueil des migrants : le dispositif pour ouvrir deux camps à Paris

Publié le 06/09/2016 • Par Rouja Lazarova • dans : Régions

migrants-immigration-UNE
Noborder Network / Flickr CC BY 2.0
Ce mardi 6 septembre, Anne Hidalgo a dévoilé le projet très attendu de création de deux sites d’accueil de réfugiés dans la capitale, en présence d’Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l’Habitat durable, d’élus locaux et de représentants d’Emmaüs, l’association qui va piloter le projet.

L’annonce de l’ouverture prochaine, à Paris, de deux camps de réfugiés au cœur d’une zone urbaine dense, qui se veut moderne et unique en Europe, est intervenue au lendemain d’un triste événement : le centre d’accueil pour migrants à Forge-les-Bains dans l’Essonne, qui devait ouvrir en octobre et accueillir 91 demandeurs d’asile, a été incendié dans la nuit du 5 au 6 septembre. Cet acte – d’origine probablement criminelle selon les premiers éléments de l’enquête – montre à quel point il est difficile de mettre en œuvre une politique d’accueil des réfugiés, tant elle suscite des peurs et des oppositions au sein de la population.

Le premier camp de réfugié parisien, qui devrait ouvrir début octobre, se situera sur le site Dubois, une friche industrielle de la SNCF à proximité de la Porte de la Chapelle. « C’est un outil sobre, propre et beau, un bel objet qui va rassurer les habitants et entraîner, je l’espère, un élan de solidarité », a déclaré le maire du 18e arrondissement, Éric Lejoindre.

Installation temporaire

Destiné au primo-accueil des réfugiés, le dispositif comporte quatre entités. Un pôle « accueil » logé dans une structure gonflable inspirée par Hans-Walter Muller, de 1000 m2. Les équipes d’Emmaüs vont y effectuer une première évaluation administrative et sociale de la situation des personnes, délivrant des informations et des conseils sur leurs droits et les démarches à faire.

Le pôle « hébergement », situé dans un grand hangar, est constitué d’une centaine de ...

Article réservé aux abonnés gazette

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Thèmes abordés

Régions

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Accueil des migrants : le dispositif pour ouvrir deux camps à Paris

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X