Métiers

Concours d’ingénieur en chef : les jurys en quête de nouveaux profils

Par
17177742575_00489c4a79_z

CC by Ecole Polytechnique Université Paris Saclay

La réforme des ingénieurs en chef territoriaux amène à repenser ce métier. Depuis quelques années, l'idée a germé que le recrutement de ce cadre de la "haute fonction publique", qui doit avoir d'excellentes qualités de gestionnaire en plus de solides compétences techniques, doit évoluer. Troisième volet du dossier consacré aux attentes du concours.

cet article fait partie du dossier

Ingénieur en chef territorial : un statut en questions

 

La réforme du statut des ingénieurs en chef territoriaux a modifié les conditions d’accès au cadre d’emplois des ingénieurs en chef territoriaux. Celui-ci est accessible via un concours d’entrée, ou par examen professionnel. Le décret du 26 février 2016  a modifié les conditions d’accès à cette voie, autrefois également accessible par l’intermédiaire d’une promotion en interne.

Profils inadaptés

Plusieurs raisons ont conduit à cette réforme. Mais la première est avant tout le manque de pertinence dans les profils. « Ce qui m’a le plus frappé, c’est l’inadéquation des candidats avec les fonctions sur lesquelles ils avaient candidaté », explique France Burgy, présidente du jury de la session 2014 du concours. « Ceux-ci n’avaient visiblement pas compris à quel niveau de management on les attendait », s’étonne t-elle.

A l’origine du quiproquo, plusieurs ...

Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

Déjà abonné ? Identifiez-vous
+
Mot de passe oublié ?
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, profitez de l’offre découverte 30 jours gratuits !

Offre découverte
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

ABONNEZ-VOUS
Dossier
Commentaires

2  |  réagir

22/09/2016 01h02 - lolita

C’est bien de rechercher de nouveaux profils. Ce serait mieux de les accueillir dans les collectivités, même s’ils n’ont pas d’expérience en collectivité territoriale, surtout pour des concours d’un tel niveau.

Signaler un abus
20/09/2016 02h16 - Rage

Mme Burgy comme M.Partaix oublient un point fondamental: le public de ce concours est initialement composés d’ingénieurs, qui, de fait, sont des experts et/ou de managers.
Demander à des agents issues des CT, spécialisés dans un domaine (puisque c’est ce qu’on leur a demandé) de devenir d’un coup d’un seul des managers généraux est aussi illusoire que de croire qu’un jeune de 25 ans issue de Sciences Po puisse conduire 500 agents d’un coup de baguette magique.
Le management s’apprend sur le terrain. Il s’apprend par la pratique. Et même les meilleurs ne sont pas toujours les plus aptes à conduire des équipes.

Rechercher des profils de haut niveau, oui. Mais faut-il encore laisser la place à des potentiels plutôt que de se réfugier sur des DGA ou contractuels déjà en postes, qui, certes peuvent rassurer au regard des fonctions occupées, mais s’avèrent bien souvent peu efficaces.

En somme il est urgent d’arrêter de vouloir recruter des DGS alors que le grade d’ingé chef se traduit d’abord par des postes de direction (chef/directeur), et parfois, seulement parfois, de DGA/DGS. A trop vouloir du concours, on sacralise ceux qui l’ont (même s’ils peuvent être nuls) et ont dénigre ceux qui ne l’ont pas (même s’ils peuvent être bons).

Quant à la formation initiale de 12 mois, c’est un repoussoir.

Signaler un abus

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP