En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X
Déposez votre CV Fournisseurs du secteur public

Logo Gazette.fr

 

Réagir

Baromètre des territoriaux

Faut-il supprimer les Ceser ?

Publié le • Mis à jour le • Par • dans : France

0

Commentaire

Réagir

© Pascale Distel

Parce que votre opinion nous intéresse, La Gazette a constitué un panel de fonctionnaires territoriaux que nous interrogeons sur l'actualité des politiques publiques et du statut de la fonction publique. Cette semaine : faut-il supprimer les Ceser ?

Voir le sommaire

Cet article fait partie du dossier

Baromètre : l’opinion des fonctionnaires territoriaux, chaque semaine

 


Les Ceser, placés auprès des conseils régionaux pour les épauler dans leurs prises de décisions, traitent aussi bien des questions budgétaires que de celles liées à l’eau ou aux transports. Alors qu’ils ont été créés pour représenter la société civile au sein des instances régionales, les Ceser sont paradoxalement très mal connus de cette dernière ! Autre constat : 50 % des fonctionnaires de notre panel ne se prononcent pas sur cette question… Une « méconnaissance » qui baisse drastiquement à l’échelon régional où siègent justement les Ceser. Ici, ils ne sont plus que 1/6e à ne pas se sentir concernés, la majorité se prononçant clairement pour leur suppression. La baisse conséquente des dotations a relancé le débat autour des Ceser, accusés d’être coûteux et inutiles.

Références

Réalisé par « La Gazette » auprès d‘un échantillon représentatif de 1 355 fonctionnaires territoriaux sur internet le 16 juin 2016 (324 répondants).

Haut de page

0

Commentaire

Réagir
Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

Mots-clés

Thèmes abordés Collectivités territorialesDémocratie localeEvaluation

0 Commentaire

Ajouter un commentaire
  1. Ajouter un commentaire

      Votre e-mail ne sera pas visible

    Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - 17, rue d'Uzès 75018 Paris cedex 02 ou en cliquant ici.