En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X

Club Finances

 

Réagir

Intercommunalité

Loi NOTRe et intercos : des précisions sur les impacts financiers et fiscaux

Publié le • Par • dans : A la Une finances, Actualité Club finances, Documents utiles, France, TO non parus au JO, Veille documentaire finances

0

Commentaire

Réagir

puzzle © Flickr CC by John Hritz

Extensions, fusions, disparitions... La nouvelle carte intercommunale dessinée par la loi NOTRe est porteuse de multiples conséquences en matière financière, fiscale et comptable. Pour aider les élus locaux à y voir plus clair, la DGCL et la DGFIP publient une note d'information assortie de dix fiches pratiques.

 

Chiffres-clés

Le nombre d'intercommunalités devrait diminuer de 40 % au 1er janvier 2017 passant d'environ 2 100 à 1 300 structures.

Régime fiscal, harmonisation des taux, calendrier des délibérations, calcul des attributions de compensation et des différentes dotations, comptabilité, règles patrimoniales, versement transport : la nouvelle carte intercommunale est source d’innombrables difficultés techniques et juridiques pour les équipes en place. Pour baliser le terrain le plus en amont possible, les ministères concernés ont publié cet été une note d’information conjointe sur les effets des nouveaux schémas départementaux de coopération intercommunale.

Un document très court qui s’accompagne de 10 fiches pratiques thématiques :

En outre, la DGFIP précise que ses directions départementales peuvent réaliser des simulations fiscales pour les différents cas de figures (création, fusion, modification de périmètre, changement de régime fiscal) et sur les éléments suivants : bases prévisionnelles et produits des impôts locaux (TH, taxes foncières et CFE) ; taux moyens pondérés et harmonisation fiscale ; produits de la CVAE, de la TASCOM, de l’IFER, des taxes foncières additionnelles et de la taxe sur les logements vacants ; et montants de la DCRTP et du FNGIR.

 

Haut de page

0

Commentaire

Réagir
Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

0 Commentaire

Ajouter un commentaire
  1. Ajouter un commentaire

      Votre e-mail ne sera pas visible

    Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - 17, rue d'Uzès 75018 Paris cedex 02 ou en cliquant ici.