En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X

Club Finances

 

Réagir

Finances locales

Baisse des dotations : 38 millions d’euros prélevés sur la fiscalité locale en 2016

Publié le • Mis à jour le • Par • dans : A la Une finances, Textes officiels finances, TO parus au JO

0

Commentaire

Réagir

© Image_Money by Flickr CC

Un arrêté précise les montants des prélèvements sur le produit de la fiscalité directe locale opérés en 2016 en raison, notamment, de la baisse des dotations. Ainsi, 38,2 millions d'euros sont prélevés sur les recettes fiscales de 167 communes et 174 intercommunalités au titre de la contribution au redressement des finances publiques.

 

En application des dispositions prévues aux articles L. 2334-7, L. 2334-7-3, L. 4332-7 et L. 5211-28 du code général des collectivités territoriales, et à l’article 107 de la loi n° 2014-1654 du 29 décembre 2014 de finances pour 2015, un arrêté du 25 juillet 2016 diminue le produit de la fiscalité directe locale de certaines collectivités (communes,EPCI à fiscalité propre, départements et régions) pour l’exercice 2016 en raison de divers prélèvements.

Il s’agit en particulier des prélèvements liés à la taxe sur la surface commerciale (TASCOM, 12 communes et 11 intercommunalités concernées pour un total de 520 000 euros), aux centres communaux d’actions sociale (CCAS, 14 communes concernées pour près de 600 000 euros) et à la contribution au redressement des finances publiques pour 2016. Dans ce dernier cas, ce prélèvement s’explique par le fait que le montant de cette contribution – mieux connue sous l’appellation « baisse des dotations » – excède le montant perçu au titre de la dotation forfaitaire. Conformément à la loi, la différence est donc prélevée sur le produit de la fiscalité directe locale.

Plus d’un million d’euros pour Gravelines

Ainsi, 9,2 millions d’euros sont prélevés sur les recettes fiscales de 167 communes : de 132 euros pour la commune de La Neuville-sur-Ressons (Oise, 225 hab.) jusqu’à 1,03 million d’euros pour la commune de Gravelines (Nord, 12 000 hab.), qui accueille l’une des plus grandes centrales nucléaires d’Europe.

De même, 29 millions d’euros sont prélevés sur les recettes fiscales de 174 intercommunalités à fiscalité propre : de 1 156 euros pour la communauté de communes du Val d’Arly (Savoie, 6 communes, 2 700 hab.) jusqu’à 2,04 millions d’euros pour la communauté d’agglomération du Pays de Montbéliard (Doubs, 29 communes, 116 000 hab.) qui accueille les usines du groupe PSA Peugeot Citroën.

Enfin, le département de Paris est prélevé de 1,76 million d’euros, celui des Alpes-Maritimes de 624 000 euros et la collectivité de Corse de 7,5 millions d’euros.

Les montants des prélèvements de toutes les collectivités et intercommunalités concernées sont détaillés en annexe.

Haut de page

0

Commentaire

Réagir
Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

Mots-clés

Domaines juridiques Finances - fiscalité

0 Commentaire

Ajouter un commentaire
  1. Ajouter un commentaire

      Votre e-mail ne sera pas visible

    Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - 17, rue d'Uzès 75018 Paris cedex 02 ou en cliquant ici.