Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Métiers

Renseignement : les policiers municipaux ont leur mot à dire

Publié le 05/09/2016 • Par Hervé Jouanneau • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité

Police Municipale CAVAM
© Bertrand Holsnyder
Dans un contexte de menace terroriste élevée, les policiers municipaux jouent eux aussi un rôle en matière de renseignement. Leur présence de proximité et le contact entretenu avec la population locale sont autant d'atouts à cultiver pour détecter les signaux faibles de radicalisation, en lien avec les forces de sécurité de l'Etat. Une mission peu connue que notre juriste, Géraldine Bovi-Hosy, passe au crible.

Quel rôle les policiers municipaux peuvent-ils jouer en matière de renseignement ?

Les agents de police municipale et les gardes champêtres sont des agents de proximité. Au cours de leurs missions de terrain (ilotage, sécurisation, opération tranquillité vacances….), ils sont amenés à rencontrer les administrés, à discuter avec eux et à identifier des comportements ou des situations qui peuvent être essentiels aux forces de l’ordre étatiques. Ils informent également le maire des situations constatées sur la voie publique ce qui bénéficie à toute la chaîne de sécurité. C’est en cela que la main-courante des services de police municipale est un outil essentiel.

De plus, ces agents territoriaux connaissent un « turn over » moins important que dans les commissariats ou les brigades de gendarmerie. Il arrive même régulièrement qu’ils soient originaires de la commune où ils ont été embauchés. Leur champ géographique se limite au ban communal, ce qui n’est pas le cas des forces ...

Article réservé aux abonnés gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Renseignement : les policiers municipaux ont leur mot à dire

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X