En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X
Déposez votre CV Fournisseurs du secteur public

Logo Gazette.fr

 

Réagir

Culture

Création-spectacle vivant : les 6 grands changements apportés par la loi « CAP »

Publié le • Mis à jour le • Par • dans : A la une, France

0

Commentaire

Réagir

© Flavio CC BY 2.0

La loi sur la liberté de création, l’architecture et le patrimoine (loi « CAP ») a été promulguée le 7 juillet 2016. Le titre I de ce texte copieux précise l’intervention des collectivités dans le secteur de la création et du spectacle vivant.

Le premier volet de la loi « CAP » consiste, pour l’essentiel, à sortir la création et le spectacle vivant d’un certain flou, qui pouvait gêner les professionnels des collectivités dans leurs interventions opérationnelles et limiter le cadrage politique de l’action culturelle par les élus. Tour d’horizon en six points.

1-Liberté de diffusion-programmation : les professionnels renforcés

De même que les artistes voient leur liberté de création consacrée par l’article 1, les professionnels de la culture disposent désormais de deux articles qui affirment leur liberté de faire connaître et de programmer les oeuvres (article 2 : liberté de diffusion, article 3 al.21: liberté de programmation). Ces deux articles les confortent, d’une part, face aux élus, dont certains veulent soumettre les lieux culturels à leurs goûts ou ceux du plus grand nombre, ou simplement à leur frilosité artistique face aux audaces des créateurs contemporains  ; d’autre part, face aux groupes de pression, qui interpellent les élus pour infléchir la programmation culturelle selon leur souhait.

A lire aussi :

  • Quand élus et professionnels de la culture se marchent sur les pieds
  • « Pas de liberté de création sans liberté de programmation » – Michel Lefeivre

En quelque sorte, le législateur a gravé dans le marbre l’adage cher au président du Syndicat national des scènes publiques, Michel Lefeivre : « pas de liberté de création sans liberté de programmation ». Dans son rapport sur la ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Nouvel utilisateur ? Créez votre compte

Offre pour l’ensemble des agents de votre collectivité, demandez un devis

Haut de page

0

Commentaire

Réagir
Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

Mots-clés

Thèmes abordés Politiques culturellesSpectacle vivant

VOUS ÊTES ABONNÉ AU MAGAZINE LA GAZETTE DES COMMUNES

Où trouver mon numéro d’abonné ?

Le numéro d'abonné se trouve sur l'emballage plastique du magazine. Il s'agit de la série des 8 ou 9 premiers caractères du code présent au-dessus de l'adresse postale. Il peut comporter un / ou une lettre.

Dans les exemples ci-contre, les numéros d'abonné sont :
1/1234567 ou A1234567

J'ai jeté l'emballage du magazine. Comment retrouver mon numéro ?

Demandez votre numéro d'abonné auprès du service abonnement : 01 40 13 50 65

VOUS ÊTES ABONNÉ A LA GAZETTE OU AU CLUB PREMIUM

Où trouver mon numéro d’abonné ?

Votre numéro d’abonné vous a été envoyé par e-mail.
Il est composé d’un chiffre puis d’un slash (/) suivi d’une série de 7 chiffres
(exemple : 1/2345678)

Vous ne retrouvez pas votre numéro d’abonné ?

Demandez le auprès du service abonnement :
0 820 320 901 (Numéro Indigo : 0.12€TTC/min)