En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X
Déposez votre CV Fournisseurs du secteur public

Logo Gazette.fr

 

Réagir

Municipalités

La folie Pokemon Go s’empare des villes… pour le meilleur et pour le pire !

Publié le • Par • dans : France

0

Commentaire

Réagir

pokemon Go © compte Flick de Eduardo Woo

Depuis sa sortie en France il y a quelques jours, le jeu Pokemon Go suscite une certaine fièvre. Le principe est simple : munis de leur smartphone , les joueurs - appelés ici des dresseurs - scannent ce qu'ils voient afin de débusquer un maximum de pokémons. Un jeu de réalité augmentée qui permet de « re-découvrir » sa ville mais qui cause aussi quelques désagréments. Et les municipalités sont en première ligne.

 

A Châteauroux dans l’Indre, la mairie a décidé de donner un coup de main aux dresseurs. En effet, le maire LR de la ville a annoncé, via Twitter, que la ville et l’office du tourisme avaient collaboré pour répertorier et cartographier les 97 pokéstop (lieux où les dresseurs peuvent se ravitailler en pokéball nécessaires pour attraper des pokémons) et les 16 arènes (lieux où les pokémons s’affrontent) de la ville.

 

Pour Gil Avérous, ce jeu de réalité augmentée permet à sa population, et notamment aux plus jeunes, de découvrir ou de redécouvrir le patrimoine culturel et historique de la ville. En effet, les concepteurs du  Pokemon Go ont utilisé les lieux d’intérêt pour y placer les pokéstop.

L’occasion aussi de faire un peu de sport (la plupart des joueurs chassent à pied ) et des rencontres !

Rien d’étonnant à ce que Châteauroux ait  été l’une des premières villes de France à créer sa pokémap, l’édile étant lui-même un peu accro !

 

 « Chasseurs vous êtes dans le monde réel »

Si à Mulhouse, il est aussi question de pokémons, c’est plutôt pour tenter de juguler les nuisances induites par les chasseurs… pas forcément conscients que leurs sorties nocturnes sont parfois très bruyantes… voire dangereuses.

La mairie a donc décidé de faire passer quelques messages… avec humour ! Sur la page Facebook de la ville, on peut ainsi lire : « Afin de faire de #Mulhouse un lieu d’accueil propice  mes amis pokémons, j’évite de chasser trop bruyamment en 22 heures et 7 heures du matin » ; « Soyez vigilants lorsque vous essayez de me capturer à #Mulhouse [...] il faut pour votre sécurité rester vigilants. Vous êtes dans le monde réel !  » ou encore « Chasseurs ! pour éviter de ressembler à un Tadmorv, ne laissez pas traîner vos déchets dans les pokéstops ! »  

 

Des messages qui ont parfois un peu de mal à passer : 

Outre le civisme, se pose également la question de la sécurité des joueurs.

La semaine dernière, un jeune homme de 22 ans a percuté un muret en voiture… alors qu’il était en train de chasser ! Face à ce phénomène de grande ampleur, la police et la gendarmerie ont elles aussi décidé de communiquer via les réseaux sociaux, pour rappeler à tous quelques consignes élémentaires dans l’espace public, comme l’expliquait La Gazette.

 

Selon Le Parisien, les sociétés d’autoroutes ont également été obligées de monter au créneau… pour rappeller qu’il est interdit de chasser lorsque l’on est au volant. Eh oui !

 

Haut de page

0

Commentaire

Réagir
Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

0 Commentaire

Ajouter un commentaire
  1. Ajouter un commentaire

      Votre e-mail ne sera pas visible

    Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - 17, rue d'Uzès 75018 Paris cedex 02 ou en cliquant ici.