En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X
Déposez votre CV Fournisseurs du secteur public

Logo Gazette.fr

 

Réagir

HANDICAP

Accessibilité des contenus, la problématique qui monte en bibliothèque

Publié le • Mis à jour le • Par • dans : France

0

Commentaire

Réagir

© U.S. Navy photo by Machinist

Trois mois après la publication d’un état des lieux calamiteux sur l’accès des ressources numériques aux personnes en situation de handicap, le monde de la lecture publique compte redoubler d’efforts pour se mettre en conformité avec la loi. L’automne prochain devrait être marqué par un coup d’accélérateur.

 

Daisy gagne du  terrain

L’association Valentin Haüy, qui œuvre auprès des personnes souffrant d’un handicap visuel, vient de retenir 15 nouvelles bibliothèques publiques pour les  aider à travailler sur le développement de services de prêt de livres audio accessibles (1). Démarche intitulée « Daisy dans vos bibliothèques »,  qu’elle mène depuis 2013 avec le soutien du ministère de la Culture. Au total, l’association Valentin Haüy compte 62 bibliothèques partenaires.

« Daisy dans vos bibliothèques » fait référence à Daisy –Digital Accessible Information Système – nom d’un format audio créé par le consortium international du même nom et destiné à rendre accessible les ouvrages imprimés aux personnes qui ne peuvent pas les lire.

©Association Valentin Haüy

©Association Valentin Haüy

200 titres sur CD et 21000 en téléchargement

Le « pack Daisy » mis à disposition de ces bibliothèques contient : deux lecteurs Daisy (appareils dédiés), 200 livres audios sur CD, l’accès à 21 000 titres téléchargeables sur la bibliothèque numérique Eole (portail numérique de la médiathèque Valentin Haüy) et l’accompagnement de ses experts.

Selon l’association, le format Daisy présente des avantages « multiples lorsqu’ils sont utilisés avec des appareils spécifiques » : notamment la pose des signets, la possibilité de faire varier la vitesse de lecture et la tonalité, et de mémoriser la dernière position de lecture.

Colloques en série

A la lumière des piètres résultats du baromètre 2016 de l’accessibilité numérique en bibliothèque, qui a conclu qu’aucun des équipements étudiés n’était conforme au référentiel général d’accessibilité des administrations (RGAA), la Rue de Valois compte encourager les équipements de lecture publique à mettre les bouchées doubles pour rattraper leur retard. Le 13 octobre prochain, il organisera, avec l’Association des bibliothécaires de France (ABF), un colloque national sur le sujet à la médiathèque Emile Zola de la Montpellier Méditerranée Métropole. Le même jour, l’agence de Rhône-Alpes pour le livre et la documentation, Arald, fera plancher les bibliothécaires sur une problématique spécifique : la publication d’informations en ligne accessibles à tous. Ce dans le cadre d’une journée intitulée «#a11y, allons-y : accessibilité numérique, publiez et contribuez »

Mobilisation des ressources disponibles

Le ministère de la Culture et l’ABF entendent aussi donner un coup de projecteurs sur les ressources existantes. Car si la culture de l’accessibilité fait encore largement défaut dans les bibliothèques, les professionnels ne partent pas de rien.

Dans sa « boîte à outils numériques en bibliothèque», le ministère a mis en ligne une fiche consacrée à la question de l’accessibilité.

En outre, il compte encourager la production conjointe de savoir-faire, notamment avec les missions « handicap » respectives de la Bibliothèque nationale de France et de la Bibliothèque publique d’information (Bpi, Centre Beaubourg, à Paris).

L’Association des bibliothécaires de France (ABF) diffuse aussi de nombreuses informations, grâce à son groupe dédié au handicap.

Quant à l’agence culturelle d’Aquitaine, Ecla, elle a  mis en ligne une synthèse de la journée qu’elle a organisée le 23 juin 2016, à Mourenx, l’occasion d’opérer un vaste de recensement de références.


Par ailleurs, il existe sur le sujet de nombreuses ressources documentaires vers lesquelles renvoie le baromètre :

Haut de page

  • VoirRéduire

    Notes

    Note 01 - Les équipements publics retenus en 2016 : la médiathèque Pierre Bayle de Besançon, la médiathèque du Forum de Boissy-Saint-Léger, la bibliothèques municipales de Boulogne-Billancourt, la médiathèque-Espace Culturel Terraqué de Carnac, la médiathèque Michel-Crépeau de la Communauté d’Agglomération de La Rochelle, la médiathèque le Singuliers de la Communauté de Communes Saône Beaujolais, le réseau de bibliothèques "les Balises" de la Communauté Urbaine de Dunkerque, la médiathèque intercommunale La Passerelle de Trévoux, la médiathèque François Mitterrand du Relecq-Kerhuon, la bibliothèque Pierre Bourdan de Marly-le-Roi, la bibliothèque municipale à vocation régionale de Nice, la médiathèque Armel de Wismes de Pornic, la médiathèque La Grande Passerelle de Saint Malo, la bibliothèque Albert Camus de Sevran, la bibliothèque municipale de Tours - Retourner au texte

0

Commentaire

Réagir
Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

Mots-clés

Thèmes abordés Accessibilité handicapésBibliothèquesPolitiques culturelles

0 Commentaire

Ajouter un commentaire
  1. Ajouter un commentaire

      Votre e-mail ne sera pas visible

    Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - 17, rue d'Uzès 75018 Paris cedex 02 ou en cliquant ici.