Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Réforme territoriale

Quelles sont les modalités du transfert d’un office de tourisme communal constitué sous forme de SPL ?

Publié le 28/07/2016 • Par Gabriel Zignani • dans : Réponses ministérielles

Les lois no 2014-58 du 27 janvier 2014 de modernisation de l’action publique et d’affirmation des métropoles (MAPTAM) et no 2015-991 du 7 août 2015 portant nouvelle organisation territoriale de la République (NOTRe) ont rationalisé la politique publique du tourisme en transférant aux établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre la compétence « Promotion du tourisme, dont la création d’offices du tourisme ».

Les débats parlementaires sont venus préciser l’étendue de ce transfert : il s’agit de toute la compétence tourisme, à l’exception de la gestion des équipements touristiques (comme par exemple les éléments constitutifs des stations de ski ou les casinos), des questions relatives à la fiscalité du tourisme, et de l’attrait touristique reconnu au niveau communal ou infra-communal au travers des labellisations touristiques. Il s’ensuit qu’une commune peut se maintenir au sein d’un office du tourisme exerçant une compétence non transférée (par exemple, la gestion d’un équipement touristique).

Dans un tel cas, si l’office de tourisme est constitué sous forme de société publique locale (SPL), alors la commune ne paraît pas tenue de céder les deux tiers de ses parts de la SPL à l’EPCI, en application de l’article L. 1521-1 du code général des collectivités territoriales (CGCT) relatif aux sociétés d’économie mixte (SEM) auquel renvoie l’article L. 1531-1 du même code applicable aux SPL.

Par ailleurs, si un office de tourisme peut décider de se constituer sous forme de SPL, il n’est pas envisageable que la commune puisse déléguer la gestion d’un office de tourisme à une SPL. En effet, la gestion d’un office du tourisme à personnalité morale relève de son organe décisionnel et ne peut en aucun cas être confiée par l’un de ses membres à une autre personne morale.

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Quelles sont les modalités du transfert d’un office de tourisme communal constitué sous forme de SPL ?

Vous êtes connecté comme

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X