En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X
Déposez votre CV Fournisseurs du secteur public

Logo Gazette.fr

 

Réagir

Sport et économie

Euro 2016 : premier bilan positif des villes-hôtes

Publié le • Par • dans : France

0

Commentaire

Réagir

ok_saint-etienne-foot © Saint-Étienne Métropole

Sécurité, tourisme, hôtellerie, restauration… les villes-hôtes apparaissent satisfaites de leur Euro 2016. Après avoir été sous les projecteurs européens et mondiaux, elles espèrent désormais des retombées à long terme. Retour dans plusieurs d’entre elles, avant le carnage survenu à Nice, le 14 juillet.

« Paris a parfaitement relevé le challenge », soufflait Jean-François Martin, l’adjoint aux sports, le mardi 12 juillet, soit deux jours après la finale de l’Euro 2016. Avec le recul, la partie était loin d’être gagnée dans une ville qui a vécu ces dernières semaines, la plus importante crue de la Seine depuis 30 ans, les manifestations contre la Loi Travail et le blocage des sites de traitement des déchets. Le tout, dans un contexte de chute de la fréquentation touristique consécutive aux attentats de 2015.

« La sécurité était une priorité absolue » a d’ailleurs rappelé, au lendemain de la finale, Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur, à la tête d’un dispositif « exceptionnel » : 42 000 policiers, 30 000 gendarmes, 5 000 personnels de la sécurité civile, 13 000 agents de sécurité privée et le renfort ponctuel des 10 000 militaires de l’opération Sentinelle.

Sans occulter les violences qui ont eu lieu à Marseille, le 11 juin, en marge de Russie-Angleterre, le ministre s’est félicité « du maintien des fan-zones dans les 10 villes-hôtes ».

Lire aussi :

Fan zones : la coordination des services de sécurité et secours à l’entraînement

Des fan-zones dont l’affluence a semble-t-il grandi au fil de la compétition. « Certains matches du premier tour n’ont pas mobilisé » concède Arielle Piazza, en charge des sports à la Marie de Bordeaux. Ce fut également le cas à Marseille et encore à Lille. Pour l’expliquer, elle cite « une météo défavorable mais aussi des grèves dans les ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Nouvel utilisateur ? Créez votre compte

Offre pour l’ensemble des agents de votre collectivité, demandez un devis

Haut de page

0

Commentaire

Réagir
Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

Mots-clés

Thèmes abordés EconomieSport

VOUS ÊTES ABONNÉ AU MAGAZINE LA GAZETTE DES COMMUNES

Où trouver mon numéro d’abonné ?

Le numéro d'abonné se trouve sur l'emballage plastique du magazine. Il s'agit de la série des 8 ou 9 premiers caractères du code présent au-dessus de l'adresse postale. Il peut comporter un / ou une lettre.

Dans les exemples ci-contre, les numéros d'abonné sont :
1/1234567 ou A1234567

J'ai jeté l'emballage du magazine. Comment retrouver mon numéro ?

Demandez votre numéro d'abonné auprès du service abonnement : 01 40 13 50 65

VOUS ÊTES ABONNÉ A LA GAZETTE OU AU CLUB PREMIUM

Où trouver mon numéro d’abonné ?

Votre numéro d’abonné vous a été envoyé par e-mail.
Il est composé d’un chiffre puis d’un slash (/) suivi d’une série de 7 chiffres
(exemple : 1/2345678)

Vous ne retrouvez pas votre numéro d’abonné ?

Demandez le auprès du service abonnement :
0 820 320 901 (Numéro Indigo : 0.12€TTC/min)