Gestion

Vienne : 41 syndicats d’eau fusionnent en une structure départementale unique

| Mis à jour le 22/07/2016
Par
robinet argent

viperagp - Fotolia.com

Sur décision du préfet de la Vienne, les 41 syndicats d’eau et d’assainissement du département ont fusionné, entre 2013 et 2015. L’enjeu a consisté à faire adhérer à cette fusion forcée les élus locaux concernés en garantissant le maintien d’un service de proximité. Le processus complexe d’intégration des salariés, de fusion des budgets et d’harmonisation des systèmes de facturation doit s’étaler jusqu’en 2018.

A la suite de la réforme issue de la loi du 16 décembre 2010 de réforme des collectivités territoriales, la rationalisation des syndicats d’eau et d’assainissement de la Vienne s’est échelonnée sur trois ans : quatre syndicats ont été supprimés en 2013, neuf en 2014 et vingt-huit au 1er janvier 2015.

« La démarche impulsée par le préfet a été subie par certains élus locaux », convient Jean-Claude Boutet, maire des Saint-Georges-lès-Baillargeaux et président de l’ex-Siveer, devenu, à l’issue de la fusion, le syndicat Eaux de Vienne – Siveer.

Créé à la fin des années 50, le Siveer intervenait sur les deux tiers de la Vienne, mais il était essentiellement chargé de l’exploitation des services d’eau et d’assainissement.

Faire adhérer les élus locaux

L’existence de cette structure départementale a contribué à opter pour la fusion au sein d’un syndicat intervenant sur le même périmètre. « Ce modèle ayant fait ses preuves, il fallait le prolonger et le renforcer », argue Yves Kocher ...

Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

Déjà abonné ? Identifiez-vous
+
Mot de passe oublié ?
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, profitez de l’offre découverte 30 jours gratuits !

Offre découverte
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

ABONNEZ-VOUS
Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Conversion des « Intercités » en TER : la pompe s’amorce du côté des régions

    Après la Normandie en avril, Grand Est et Bourgogne-Franche-Comté il y a dix jours, c'est au tour de Nouvelle Aquitaine d'accepter de prendre sous son aile des lignes de « Trains d'équilibre du territoire » (TET) pour en faire des TER. La feuille de route de ...

  • L’Essonne met le tri sur la place publique

    Le syndicat intercommunal pour le recyclage et l'énergie par les déchets et les ordures ménagères (Siredom), qui regroupe 140 communes d'Essonne (818000 hab.), déploie des plateformes de proximité, à l’esthétique et aux services soignés, qui collectent les ...

  • Dix conseils pour… donner un coup de jeune à la collecte

    Conversion à la tarification incitative ou au tri à la source des biodéchets, fin de contrat de délégation ou nécessité d’harmoniser un service impacté par la réforme territoriale, les occasions ne manquent pas pour revoir son dispositif de ramassage de ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP