En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X
Déposez votre CV Fournisseurs du secteur public

Logo Gazette.fr

 

Réagir

Culture

« Octroyer des subventions reste un acte nécessaire, mais insuffisant »

Publié le • Par • dans : France

0

Commentaire

Réagir

Jazz in Marciac Jazz in Marciac © Nicolas Guerin CC BY SA 3.0

Dans un entretien avec la Gazette, les trois universitaires auteurs de l’étude sur les équipements culturels structurants, dont nous avons pu rendre compte en exclusivité le 30 juin 2016, avant sa publication, reviennent sur la dimension opérationnelle de cette notion à partir d’exemples concrets.

Dans le rapport qu’ils ont cosigné pour le ministère de la Culture – « Equipements culturels structurants : quel impact territorial ? Comment en maximiser les effets ? » – Jean-Luc Pouts, directeur du cabinet Culture et Territoires, Fabrice Thuriot, ingénieur d’études au Centre de Recherche sur la Décentralisation Territoriale, enseignant et chercheur à l’Université de Reims Champagne-Ardenne, et Jean-Michel Tobelem, professeur associé à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et directeur du cabinet Option Culture, passent au crible la notion d’équipement culturel « structurant ». Un mot qui s’est émoussé à force d’être employé, parfois abusivement, ou de façon incantatoire, par nombre de collectivités. Les trois auteurs s’attachent à en donner une définition et à cerner les conditions opératoires d’un équipement présentant cette caractéristique. Pour la Gazette, ils poursuivent cette confrontation de cette notion avec la réalité du terrain.

Comment expliquer le fait que l’adjectif « structurant » se soit banalisé au point qu’il figure dans presque toutes les annonces de création d’équipement, sans que l’on sache très bien de quoi il s’agit ?

Il semble que le terme a progressivement été employé, puis maintes fois repris, pour qualifier des opérateurs culturels que l’on ne pouvait mettre sur le même plan que les autres, au motif que leur « importance » ou leur « statut » les placeraient de fait dans une position singulière. Puisqu’ils sont plus grands que la plupart des autres en termes de taille, de budget ou de nombre d’employés, ou puisqu’ils sont labellisés par l’État, ou encore parce qu’ils ont un rayonnement dépassant largement le cadre local, la tendance est de suggérer que tel établissement ou tel équipement est « structurant » pour dire qu’« il a un rôle, une fonction d’aménagement du territoire ». Si c’est le cas, alors il devrait bien jouer un rôle particulier.

En réalité, notre recherche indique ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Nouvel utilisateur ? Créez votre compte

Offre pour l’ensemble des agents de votre collectivité, demandez un devis

Haut de page

0

Commentaire

Réagir
Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

VOUS ÊTES ABONNÉ AU MAGAZINE LA GAZETTE DES COMMUNES

Où trouver mon numéro d’abonné ?

Le numéro d'abonné se trouve sur l'emballage plastique du magazine. Il s'agit de la série des 8 ou 9 premiers caractères du code présent au-dessus de l'adresse postale. Il peut comporter un / ou une lettre.

Dans les exemples ci-contre, les numéros d'abonné sont :
1/1234567 ou A1234567

J'ai jeté l'emballage du magazine. Comment retrouver mon numéro ?

Demandez votre numéro d'abonné auprès du service abonnement : 01 40 13 50 65

VOUS ÊTES ABONNÉ A LA GAZETTE OU AU CLUB PREMIUM

Où trouver mon numéro d’abonné ?

Votre numéro d’abonné vous a été envoyé par e-mail.
Il est composé d’un chiffre puis d’un slash (/) suivi d’une série de 7 chiffres
(exemple : 1/2345678)

Vous ne retrouvez pas votre numéro d’abonné ?

Demandez le auprès du service abonnement :
0 820 320 901 (Numéro Indigo : 0.12€TTC/min)