Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Finances locales

Taux d’intérêt négatifs : états des lieux et pratiques

Publié le 27/07/2016 • Par Auteur associé • dans : A la Une finances, Fiches Finances, France • Source : FinanceActive Territorial.fr

UNEtaux
La Gazette
États, entreprises, banques centrales et collectivités locales explorent, d'une manière ou d'une autre, les territoires des taux d'intérêt négatifs. Défavorable aux prêteurs et aux épargnants, un tel contexte apparaît favorable aux collectivités emprunteuses. Qu'en est-il vraiment ? Qu'observe-t-on sur le marché du crédit aux collectivités locales françaises ? Quels sont les pratiques des banques et les points de vigilance ?

Oulimata Ndiaye et Matthieu Collette

Finance Active

Le 25 février 2015, l’État allemand émettait, pour la première fois de son histoire, de la dette à taux négatif. Ce jour-là, les investisseurs acceptaient de prêter à l’Allemagne 3,28 millions d’euros, pour une durée de 5 ans, à un taux de -0,08 %. Autrement dit, les marchés financiers ont, à partir de ce jour-là, accepté de rémunérer la première économie européenne pour qu’elle emprunte.
Depuis lors, l’univers des taux négatifs n’a cessé de grandir : l’État français émet lui aussi de la dette à taux négatifs ; les banques centrales européenne (BCE), suédoise (Riksbank), japonaise (BoJ), suisse (BNS) ou encore danoise (Danmarks Nationalbank) pratiquent les taux négatifs ; des entreprises émettent à taux négatif et l’ensemble des taux de court terme européens – les Euribor – évoluent en ces territoires inconnus.

De la logique incitative…

Situation peu intuitive pour les économistes, les juristes mais aussi parfois les ...

Article réservé aux abonnés Club finances
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club finances

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club finances

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club finances

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club finances

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Taux d’intérêt négatifs : états des lieux et pratiques

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X