En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X
Déposez votre CV Fournisseurs du secteur public

Logo Gazette.fr

 

Réagir

Patrimoine

Archéologues territoriaux et Inrap « condamnés à travailler ensemble »

Publié le • Par • dans : France

0

Commentaire

Réagir

credit JuhaHuiskonen - Istock © JuhaHuiskonen - Istock

A l’occasion de ses 9èmes journées d’études (Clermont-Ferrand 23-24 juin 2016), l’Association nationale pour une archéologie de collectivité territoriale avait invité le président de l’Institut national de recherches archéologiques préventives. De part et d’autre, on essaie de pacifier des relations jusqu’ici souvent tendues.

Les voûtes médiévales de la chapelle des Cordeliers (XIIIe siècle), à Clermont-Ferrand, ont été le théâtre d’une rencontre assez particulière. En effet, les rencontres de l’Association nationale pour l’archéologie de collectivité territoriale (Anact) se sont tenues les 23 et 24 juin dans cette salle du conseil départemental du Puy-de-Dôme. Et, pour la première fois, le président en exercice de l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap), Dominique Garcia, figurait parmi les invités de l’Anact.

A lire aussi : « il faut rendre possible une archéologie des territoires » – Dominique Garcia

«Inventer l’avenir»

Dans un contexte de réorganisation sur tous les plans – réforme territoriale, diminution des services déconcentrés de l’Etat, redéfinition législative et des financements à travers le projet de la loi CAP (liberté de création, architecture et patrimoine) -, Dominique Garcia est venu délivrer un message d’ouverture.

« J’ai une volonté de pragmatisme pour défendre le patrimoine pour tous. L’Inrap souhaite entretenir des relations avec tous les partenaires rigoureux. Le meilleur moyen de prevoir l’avenir c’est de l’inventer », a-t-il souligné.

Et de préciser, à l’adresse des territoriaux qui reprochent à l’opérateur national de ne pas avoir d’ancrage territorial :

« L’Inrap est un institut national, pas parisien. Il exerce ses missions sur l’ensemble du territoire, là où il y a des services agrées et là où il n’y en a pas ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Nouvel utilisateur ? Créez votre compte

Offre pour l’ensemble des agents de votre collectivité, demandez un devis

Haut de page

0

Commentaire

Réagir
Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

Mots-clés

Thèmes abordés Politiques culturellesUrbanisme - aménagement

VOUS ÊTES ABONNÉ AU MAGAZINE LA GAZETTE DES COMMUNES

Où trouver mon numéro d’abonné ?

Le numéro d'abonné se trouve sur l'emballage plastique du magazine. Il s'agit de la série des 8 ou 9 premiers caractères du code présent au-dessus de l'adresse postale. Il peut comporter un / ou une lettre.

Dans les exemples ci-contre, les numéros d'abonné sont :
1/1234567 ou A1234567

J'ai jeté l'emballage du magazine. Comment retrouver mon numéro ?

Demandez votre numéro d'abonné auprès du service abonnement : 01 40 13 50 65

VOUS ÊTES ABONNÉ A LA GAZETTE OU AU CLUB PREMIUM

Où trouver mon numéro d’abonné ?

Votre numéro d’abonné vous a été envoyé par e-mail.
Il est composé d’un chiffre puis d’un slash (/) suivi d’une série de 7 chiffres
(exemple : 1/2345678)

Vous ne retrouvez pas votre numéro d’abonné ?

Demandez le auprès du service abonnement :
0 820 320 901 (Numéro Indigo : 0.12€TTC/min)