Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Finances locales

Estelle Grelier : « Il faudra bien qu’une partie des dotations soit territorialisée »

Publié le 05/07/2016 • Par Cédric Néau Jean-Baptiste Forray Jean-Marc Joannès • dans : A la une, A la Une finances, Actu experts finances, France

estelle grelier
P. Marais
Selon Estelle Grelier, secrétaire d'Etat chargée des collectivités territoriales, interrogée par la Gazette, la réforme territoriale soulève de nombreuses questions à régler... Tout en restant dans le cadre de l'architecture dessinée dans le cadre du projet de réforme de la dotation globale de fonctionnement. Volet 3 de notre entretien.

La baisse des dotations était-elle nécessaire ? Et fallait-il ensuite la réduire ?

Je suis une décentralisatrice convaincue. Mais, indéniablement, la baisse des dotations a eu des résultats en incitant les collectivités à maitriser leurs dépenses de fonctionnement. Mais je me plais à croire qu’elles l’auraient fait quoi qu’il arrive, ne serait-ce qu’en raison du sérieux qui les anime !

Je souscris totalement à la diminution d’un milliard d’euros de l’effort qu’il leur est demandé : elles ont déjà beaucoup contribué au redressement des comptes publics. On notera que les collectivités ont participé au juste niveau au regard de leur poids dans la dépense publique globale.

Nous avions deux points particuliers de vigilance. D’une part, l’investissement est aussi financé sur la section de fonctionnement. Plus la section de fonctionnement d’une collectivité est serrée, moins elle peut apporter d’auto-financement.

D’autre part, le dégel du point d’indice, que je soutiens, devrait coûter environ ...

Article réservé aux abonnés Gazette & Club finances
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club finances

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club finances

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club finances

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club finances

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Estelle Grelier : « Il faudra bien qu’une partie des dotations soit territorialisée »

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X