En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X
Déposez votre CV Fournisseurs du secteur public

Logo Gazette.fr

1

Commentaire

Réagir

Développement économique

La vacance commerciale en centre-ville gagne toujours du terrain

Publié le • Mis à jour le • Par • dans : France

1

Commentaire

Réagir

fermeture commerce © Daylight Photo - Fotolia

Selon l'observatoire Procos de la vacance commerciale, la vacance commerciale en centre-ville augmente lentement mais doucement. Une centaine de centres-villes ont des taux de vacance supérieurs à dix pour cent en 2015.

Sur les 200 agglos de plus de 25 000 habitants, hors région parisienne que la Fédération Procos étudie chaque année, la vacance commerciale dans les centres-villes a encore augmenté d’un point entre 2104 et 2015, passant à 9,5% contre 8,5% l’année précédente.

Si la hausse peut paraître faible, c’est le nombre de villes ayant un taux de vacance supérieur à 10% qui est particulièrement parlant : en 2001, 87 centres-villes bénéficiaient d’une situation favorable avec un taux de vacance inférieur à 5%, ils ne sont plus que 15 en 2015.

A l’inverse, 23 centres-villes connaissaient une vacance supérieure à 10% en 2001, alors qu’ils sont désormais une centaine. « C’est un phénomène structurel, qui se diffuse sans logique territoriale. Globalement, les grandes villes et les métropoles sont les plus résilientes face au phénomène, explique Pascal Madry, directeur de Procos.

Communes touristiques et métropoles en tête de gondole

Une quinzaine de villes résistent bien, avec un taux de vacance inférieur à 5%. On peut les classer en quatre catégories :

les communes touristiques, qui bénéficient, en plus de leur population, de revenus importés liés à la fréquentation touristique, comme Bayonne et Biarritz, championnes de la non vacance ;

les communes qui sont éloignées d’une grande ville ou métropole, et qui bénéficient donc d’un marché captif, comme Cahors, Périgueux, ou Laval ;

les métropoles ;

enfin quelques communes ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Nouvel utilisateur ? Créez votre compte

Offre pour l’ensemble des agents de votre collectivité, demandez un devis

Haut de page

1

Commentaire

Réagir
Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

VOUS ÊTES ABONNÉ AU MAGAZINE LA GAZETTE DES COMMUNES

Où trouver mon numéro d’abonné ?

Le numéro d'abonné se trouve sur l'emballage plastique du magazine. Il s'agit de la série des 8 ou 9 premiers caractères du code présent au-dessus de l'adresse postale. Il peut comporter un / ou une lettre.

Dans les exemples ci-contre, les numéros d'abonné sont :
1/1234567 ou A1234567

J'ai jeté l'emballage du magazine. Comment retrouver mon numéro ?

Demandez votre numéro d'abonné auprès du service abonnement : 01 40 13 50 65

VOUS ÊTES ABONNÉ A LA GAZETTE OU AU CLUB PREMIUM

Où trouver mon numéro d’abonné ?

Votre numéro d’abonné vous a été envoyé par e-mail.
Il est composé d’un chiffre puis d’un slash (/) suivi d’une série de 7 chiffres
(exemple : 1/2345678)

Vous ne retrouvez pas votre numéro d’abonné ?

Demandez le auprès du service abonnement :
0 820 320 901 (Numéro Indigo : 0.12€TTC/min)