En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X
Déposez votre CV Fournisseurs du secteur public

Logo Gazette.fr

 

Réagir

Agriculture

Pour booster les circuits courts agricoles, mutualiser des activités les plus chronophages

Publié le • Par • dans : Dossiers d'actualité, France

0

Commentaire

Réagir

ÉPANDAGE AGRICOLE © Olympixel - Fotolia

Travailler en circuits courts exige beaucoup de temps. Les collectivités encouragent les producteurs qui mutualisent leurs outils de production et regroupent leurs offres.

Voir le sommaire

Cet article fait partie du dossier

Comment réconcilier ville et agriculture : booster les circuits courts

S’engager dans les circuits courts peut s’apparenter à… de l’esclavage ! La vente directe impose un surcroît de travail plus ou moins important suivant le lieu de commercialisation. Cette activité, hors production et transformation, représente près du quart de la main-d’œuvre des fermes bios (source : Agence bio, 2015).

« Les trajets s’avèrent particulièrement chronophages et coûteux, en particulier lorsqu’il faut transporter ses produits à droite et à gauche », observe Gilles Maréchal, consultant fondateur du cabinet Terralim, territoires et alimentation. Sans compter le temps mis pour charger et décharger les marchandises, qui varie en fonction du type de lieu de livraison et peut atteindre deux heures pour un marché. Pour alléger cette contrainte, les agriculteurs partagent des outils logistiques. Ces solutions collectives qui mutualisent les investissements, les contraintes, les compétences et la prise de risque sont encouragées par les collectivités.

Laiteries ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Nouvel utilisateur ? Créez votre compte

Offre pour l’ensemble des agents de votre collectivité, demandez un devis

Haut de page

0

Commentaire

Réagir
Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

Mots-clés

Thèmes abordés Aménagement ruralDéveloppement local

VOUS ÊTES ABONNÉ AU MAGAZINE LA GAZETTE DES COMMUNES

Où trouver mon numéro d’abonné ?

Le numéro d'abonné se trouve sur l'emballage plastique du magazine. Il s'agit de la série des 8 ou 9 premiers caractères du code présent au-dessus de l'adresse postale. Il peut comporter un / ou une lettre.

Dans les exemples ci-contre, les numéros d'abonné sont :
1/1234567 ou A1234567

J'ai jeté l'emballage du magazine. Comment retrouver mon numéro ?

Demandez votre numéro d'abonné auprès du service abonnement : 01 40 13 50 65

VOUS ÊTES ABONNÉ A LA GAZETTE OU AU CLUB PREMIUM

Où trouver mon numéro d’abonné ?

Votre numéro d’abonné vous a été envoyé par e-mail.
Il est composé d’un chiffre puis d’un slash (/) suivi d’une série de 7 chiffres
(exemple : 1/2345678)

Vous ne retrouvez pas votre numéro d’abonné ?

Demandez le auprès du service abonnement :
0 820 320 901 (Numéro Indigo : 0.12€TTC/min)