Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Développement local

Agriculture : le patriotisme alimentaire pour sortir de la crise

Publié le 22/06/2016 • Par Isabelle Verbaere • dans : Dossiers d'actualité, France

Gemüse
PhotoSG - Fotolia
Etranglés par leurs emprunts et soumis à la volatilité des prix, de plus en plus d’agriculteurs sont au bord du dépôt de bilan. Pour sauver l’agriculture, les politiques avancent des solutions. L’une d’elles fait l’unanimité : la logistique.

Les coups d’éclat et les coups de sang se suivent et se ressemblent. Une centaine de maraîchers et d’arboriculteurs de la région Paca ont déversé des camions de salades et de paille devant la préfecture d’Avignon, le 25 mars 2016. Depuis près d’un an, les agriculteurs se mobilisent, dans toute la France, pour dénoncer une crise sans précédent qui met en péril la survie de leurs exploitations.

C’est le cas tout particulier des éleveurs, frappés de plein fouet par la chute des cours. Pour le porc et la viande bovine, elle atteint respectivement 30 % et 20 % en 2013 et pour le lait 17 % entre 2014 et 2015. Cette année suit la même tendance.

« Une exploitation exige énormément d’investissements et donc de contracter des emprunts, souligne Adrien Denis, éleveur de vaches allaitantes et maire de Dénezé-sous-le-Lude (310 hab., Maine-et-Loire). Il devient difficile de suivre lorsque les prix s’effondrent. »

Sentiment d’abandon

Le niveau d’endettement des exploitations agricoles est passé de 50 000 euros environ, en 1980, à 171 600 euros en moyenne, en 2012. Le taux moyen d’endettement des exploitations s’élève à 40 %. Mais il atteint 65 % dans certaines productions comme le maraîchage ou l’élevage porcin.

« Aujourd’hui, beaucoup d’agriculteurs travaillent à perte, poursuit Adrien Denis. D’autant que les charges s’envolent : les prix des aliments pour les animaux, les produits phytosanitaires et les frais vétérinaires. Par exemple, le coût d’une césarienne est passé de 75 à 300 euros en quinze ans. »

Selon le ministère de l’Agriculture, 10 % des éleveurs seraient au bord du dépôt de bilan. Au moins 51 000 exploitations ont eu un revenu inférieur à 4 000 euros en 2015, estiment les représentants de la Mutualité sociale agricole. Le taux de pauvreté des agriculteurs reste bien supérieur à la moyenne de la population et ne cesse de s’accroître : il est passé de 13 % en 2006 à 24 % en 2010.
« Aujourd’hui, nous avons l’impression d’être en décalage avec le reste de la population et ...

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec les dossiers

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Agriculture : le patriotisme alimentaire pour sortir de la crise

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X