En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X

Club Finances

 

Réagir

Fiscalité locale

La taxe balayage, un impôt local rare mais pas anecdotique !

Publié le • Par • dans : A la Une finances, Actu experts finances

0

Commentaire

Réagir

© fanfan - Fotolia.com_28148682_M © fanfan - Fotolia

Instaurée dans trois communes françaises, Paris, Huez et Levallois-Perret, la taxe balayage permet de dégager des recettes non négligeables, même si quelques adaptations seraient sans doute souhaitables.

Alors que le gouvernement avait annoncé en 2014 vouloir supprimer 192 petites taxes, seules quelques-unes ont finalement disparu depuis. La taxe balayage demeure, elle, fermement défendue par les trois seules communes françaises qui l’ont instituée : Paris en 1873, Huez (1 400 hab., Isère) en 1979 et Levallois-Perret (65 000 hab., Hauts-de-Seine) en 2009.

Une taxe ancienne et perfectible

La taxe balayage a été créée par une loi de 1873, en lieu et place de l’obligation imposée aux riverains de balayer le sol au droit de leur immeuble. Elle est perçue auprès des propriétaires qui peuvent la répercuter sur leurs locataires. A Huez, elle couvre également le déneigement(1), y compris des parkings et voies d’accès privés.
Son montant est calculé en multipliant la superficie balayée sur la longueur de la façade jusqu’au milieu de la chaussée(2), par le tarif d’imposition au m2 (art. 1528 du CGI). A Paris, les huit catégories antérieures (de 1,17 à 9,22 €/m2/an) ont été ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Nouvel utilisateur ? Créez votre compte

Offre pour l’ensemble des agents de votre collectivité, demandez un devis

Haut de page

0

Commentaire

Réagir
Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

Mots-clés

Thèmes abordés BudgetsFinances localesFiscalité

VOUS ÊTES ABONNÉ AU MAGAZINE LA GAZETTE DES COMMUNES

Où trouver mon numéro d’abonné ?

Le numéro d'abonné se trouve sur l'emballage plastique du magazine. Il s'agit de la série des 8 ou 9 premiers caractères du code présent au-dessus de l'adresse postale. Il peut comporter un / ou une lettre.

Dans les exemples ci-contre, les numéros d'abonné sont :
1/1234567 ou A1234567

J'ai jeté l'emballage du magazine. Comment retrouver mon numéro ?

Demandez votre numéro d'abonné auprès du service abonnement : 01 40 13 50 65

VOUS ÊTES ABONNÉ A LA GAZETTE OU AU CLUB PREMIUM

Où trouver mon numéro d’abonné ?

Votre numéro d’abonné vous a été envoyé par e-mail.
Il est composé d’un chiffre puis d’un slash (/) suivi d’une série de 7 chiffres
(exemple : 1/2345678)

Vous ne retrouvez pas votre numéro d’abonné ?

Demandez le auprès du service abonnement :
0 820 320 901 (Numéro Indigo : 0.12€TTC/min)