En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X
Déposez votre CV Fournisseurs du secteur public

Logo Gazette.fr

2

Commentaires

Réagir

Fonction publique territoriale

« Je gagne 4 200 euros… mais vous voulez faire mes heures ? », lance le dir’cab de La Rochelle aux agents de la ville

Publié le • Mis à jour le • Par • dans : Actu Emploi, Régions

2

Commentaires

Réagir

Manifestation parisienne des fonctionnaires territoriaux © G. Garvanèse

Depuis plusieurs semaines déjà, la fonction publique grogne. Dans le viseur des agents, la loi El Khomri bien sûr, mais pas que... En effet, entre la fusion des régions, le temps de travail et la rémunération, les agents voient rouge dans les territoires. C'était le cas la semaine dernière, à La Rochelle. Une manifestation qui a donné lieu à un étonnant échange entre le directeur de cabinet du maire et des agents de la catégorie C... très remontés.

 

« Si ce projet de loi parvenait à modifier le Code du travail, nul doute que de nombreuses régressions seraient alors transposées dans le secteur public. En effet, nombre de règles inscrites dans le statut de la fonction publique sont la transposition de dispositions de ce code (dialogue social, rapport national / local, temps de travail, etc.) », explique la FSU, qui appelle, avec d’autres syndicats du public, les agents à se mobiliser mardi 14 juin contre le projet de loi Travail, porté par Myriam El Khomri.

Mais dans les territoires, cela fait des semaines que la pression monte !

Cristallisées autour de la loi Travail, les revendications portent plus largement sur des problématiques liées à la rémunération, au temps de travail, et aux ré-organisations induites par la réforme NOTRe.

C’est le cas à La Rochelle où les agents, qui manifestaient la semaine dernière, dénoncent en outre le manque de dialogue avec leur maire.

Aussi, est-ce peut-être dans un effort de reprendre langue que le directeur de cabinet de l’édile, Frédéric Milhet, a décidé de descendre dans la rue au contact des agents, donnant lieu à un étonnant dialogue capté par les caméras du journal Sud-Ouest.

« Je suis payé 4200 euros…mais vous voulez peut-être faire mes heures ? » lâche ainsi Frédéric Milhet aux agents courroucés qui le huent copieusement.

« Mais moi aussi, je fais mes heures », rétorque alors une fonctionnaire, dénonçant le mépris affiché du directeur de cabinet envers la « catégorie C qui a un cerveau et qui a fait des études ».

Il semble donc que le bras-droit de l’élu ait ici… raté son coup.

 

Salaires des fonctionnaires : comparez, simulez, partagez !

Haut de page

2

Commentaires

Réagir
Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

Mots-clés

Thèmes abordés Fonction publique territorialeSalaire fonction publique

Régions Nouvelle Aquitaine

2 Commentaires

Ajouter un commentaire
  1. 1. JO 15/06/2016, 12h26

    Il est cher payé le dir cab..........d'ailleurs je n'ai pas encore vraiment compris à quoi sert un dir cab. Des heures supp, pourquoi ? pour tenir la main au maire pendant les réunions ?

  2. 2. Yves Lhostis 15/06/2016, 11h28

    Ni mieux ni pire que Macron, Valls et consorts : la morgue et le mépris de l'oligarchie vis-à-vis des Sans-dents.
    La finance est leur ennemi ? Vraiment ?

  1. Ajouter un commentaire

      Votre e-mail ne sera pas visible

    Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - 17, rue d'Uzès 75018 Paris cedex 02 ou en cliquant ici.