En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X

Club RH

 

Réagir

Laïcité

L’Observatoire de la laïcité rend un rapport annuel sous le signe de la pédagogie

Publié le • Par • dans : France, Toute l'actu RH

0

Commentaire

Réagir

Observatoire de la laïcité © Gouvernement.fr

Pédagogie. Tel est le maître mot de ce troisième rapport d’activité de l’Observatoire de laïcité. Rendu public, jeudi 9 juin 2016, le rapport 2015-2016 fait état du travail effectué par cette instance au service de Matignon mais consacre aussi de nombreux chapitres à l'action des collectivités territoriales en matière de formation et de promotion du principe de laïcité. Auto-congratulations en perspective.

 

L’Observatoire de la laïcité a rendu public, jeudi 9 juin 2016, son troisième rapport d’activités. Au menu du cru 2015-2016, beaucoup de pédagogie. Car selon son Rapporteur général, Nicolas Cadène, l’Observatoire de la laïcité doit « faire œuvre de pédagogie, pour que chaque citoyenne et chaque citoyen puisse s’approprier la laïcité et la faire vivre au quotidien ».

Ainsi, durant l’année 2015, l’Observatoire de la laïcité a répondu à de nombreuses sollicitations sur les règles d’application du principe de laïcité, et est à l’origine ou partenaire de nombreuses formations qui sont organisées sur la laïcité et la gestion du fait religieux partout en France. Que ce soit afin de réaliser des modules de formation et des kits pédagogiques à l’usage de tous les acteurs de terrain ou dans la promotion de la laïcité auprès des usagers du service public et aux côtés des collectivités. Car celles-ci ne sont pas en reste quand il s’agit de former ses agents ou encore de diffuser une culture laïque dans ses services publics. Le rapport annuel de l’Observatoire en fait état.

Former les agents du service public

Parce que le principe de laïcité concerne l’ensemble des fonctionnaires, à qui s’applique dans l’exercice de leurs fonctions une neutralité religieuse stricte, un module « découverte de la laïcité » peut être dispensé dans toutes les formations initiales des agents publics.

A ce titre, le rapport annuel de l’Observatoire de la laïcité met en valeur plusieurs initiatives locales ayant eu pour finalité en 2015 de former les agents territoriaux.

Tout d’abord, la ville de Dijon qui a mis en place une formation intitulée « gérer le fait religieux sans discriminer ». À Roubaix, un processus de qualification des agents au contact du public a été engagé où les animateurs en charge des temps d’accueil périscolaires ont été les premiers formés. Pour construire ces cycles de formation, la ville a établi un partenariat avec le CNFPT et l’INSET.

Enfin, de nombreuses collectivités, disposant pour la plupart de conseil local de sécurité et prévention de la délinquance (CLSPD), ont prévu une formation à la laïcité, notamment pour les responsables de structures périscolaires et extra scolaires en 2016.

Promouvoir la laïcité pour sensibiliser les usagers du service public

L’Observatoire de la laïcité fait également état dans son rapport annuel des initiatives des collectivités territoriales dans la promotion du principe de laïcité auprès des usagers du service public.

En ligne de mire principalement, l’ensemble des instances créées par les collectivités, qu’elles soient dénommées « conseils de la laïcité », « observatoire régionale de la laïcité » pou encore « délégation de la laïcité ». A tire d’exemples, sont notamment cités :

  • le conseil de la laïcité installé en avril 2015 par la mairie de Toulouse « Toulouse Fraternité », qui rassemble des élus, des religieux et des responsables associatifs ;
  • la délégation à la laïcité la ville de Marseille ;
  • l’instance « Bordeaux Partages », constituée en 2008 par la commune de Bordeaux qui réunit mensuellement l’ensemble des représentants des différentes communautés religieuses de la métropole bordelaise ;
  • le comité consultatif laïcité de la ville de Rennes composé de représentants de la collectivité, des communautés religieuses, de courants de libre pensée, de personnalités qualifiées et de l’État (référent laïcité) ;
  • l’observatoire régional de la laïcité de la région Rhône-Alpes a installé.

De nombreuses collectivités ont aussi initié des actions de promotion et de pédagogie sur la laïcité. Ainsi, dans le cadre des temps d’activités périscolaires, la mairie de Marseille dispense aux jeunes élèves une formation à la citoyenneté et à la laïcité sous forme pédagogique ou ludique. Et le conseil départemental de l’Hérault participe quant à lui, à la promotion des valeurs républicaines et de la laïcité par les actions éducatives menées dans 80 collèges. Enfin, le conseil départemental de la Haute-Loire a mené en 2015 une campagne de communication en direction de ses usagers sur les dispositions prévues par la loi du 11 octobre 2010 interdisant la dissimulation du visage dans l’espace public.

 Les acteurs de la politique de la ville en première ligne

Le rapport annuel de l’Observatoire de la laïcité revient également sur le un plan national de formation à la laïcité destiné aux acteurs de terrain de la politique de la ville, de la jeunesse et des sports, déployé par le CGET suite aux attentats de janvier 2015.

Pour rappel, le plan de formation « Valeurs de la République et laïcité » est une mesure des CIEC de mars et octobre 2015. Ses contenus ont été élaborés au cours de l’année 2015 pour un déploiement dès le premier trimestre 2016 avec l’objectif de former 10 000 personnes par an. Compte tenu de l’ampleur des publics visés, un dispositif de formation de formateurs en cascade a été mis en place.

Les formations seront déployées auprès des acteurs de terrain par l’État, via les DRJSCS, pour les agents de l’État et les acteurs associatifs, et par le CNFPT pour les agents de la fonction publique territoriale.

Pour s’assurer tant du niveau d’expertise que de la cohérence des messages diffusés dans le cadre de ces formations, un kit pédagogique unique a été élaboré par un groupe de travail partenarial piloté par le CGET, réunissant différents ministères ainsi que l’Observatoire de la laïcité, le CNFPT et l’Union social pour l’habitat. Cet outil repose sur une approche pragmatique. À partir d’un cadrage historique et juridique, l’application du principe de laïcité est abordée au moyen de différents cas pratiques adaptés aux situations professionnelles des participants. Les formateurs disposent ainsi d’un outil « clé en mains », comprenant les contenus, les modalités d’animation pédagogique et les supports leur permettant d’animer une formation de deux jours.

En parallèle, un dispositif de suivi et de capitalisation des formations est mis en place afin de recenser les différentes situations que rencontrent quotidiennement les professionnels en lien avec l’application du principe de laïcité. Un groupe d’experts sera chargé d’y apporter des réponses qui seront mise à disposition des formateurs via une banque de cas pratiques. Ce dispositif permettra d’actualiser et d’enrichir le kit de formation initial, au regard de situations qui interrogent parfois autant le droit que la capacité des professionnels à instaurer les conditions d’un dialogue apaisé.

Au premier trimestre 2017, une première synthèse des situations professionnelles répertoriées et des analyses apportées par le comité d’experts sera réalisée.

Références

Le rapport

Haut de page

Cet article est en relation avec

0

Commentaire

Réagir
Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

Mots-clés

Thèmes abordés CulteLaïcité

0 Commentaire

Ajouter un commentaire
  1. Ajouter un commentaire

      Votre e-mail ne sera pas visible

    Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - 17, rue d'Uzès 75018 Paris cedex 02 ou en cliquant ici.