Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Responsabilité pénale des élus

La responsabilité des élus dans l’organisation des fêtes et manifestations

Publié le 08/06/2016 • Par Gabriel Zignani • dans : Actu juridique, Actu prévention sécurité, France

festival AMBiance
Collectif des festivals
La Smacl organisait, mardi 7 juin, une table ronde intitulée "La responsabilité des élus et des dirigeants associatifs et territoriaux dans l'organisation des fêtes et manifestations". L'occasion de faire le tour des précautions à prendre pour ne pas se voir appeler devant les tribunaux.

Faire vivre sa commune sans toutefois voir sa responsabilité engagée au moindre accident. C’est l’un des défis des élus, et notamment des maires. Surtout avec l’arrivée des beaux jours et leurs lots de festivals, fêtes, feux d’artifices, et autres manifestations.

La Smacl a profité de la tenue de son assemblée générale à Avignon, le 7 juin dernier, pour organiser une table ronde sur « la responsabilité des élus et des dirigeants associatifs et territoriaux dans l’organisation des fêtes et manifestations ». Car la responsabilisation, et notamment pénale, des organisateurs d’événements croit, et devient une source d’inquiétude importante pour les élus.

Savoir dire « non »

Et quelle autre ville que celle qui organise l’une des plus importantes manifestations internationales de spectacle vivant contemporain (le festival d’Avignon s’entend) pour en témoigner ? Mathieu André, conseiller municipal et délégué aux animations, fêtes et logistiques, a immédiatement livré le secret d’une manifestation réussie :  » Il faut que la ville vive, mais en bonne intelligence. La problématique de la sécurisation de l’espace public est primordiale, car il ne faut pas qu’un accident gâche ces occasions de faire la fête. La bienveillance doit avoir des limites, il faut savoir dire non. »

Les petites communes en première ligne

Ok. Mais Avignon est une ...

Article réservé aux abonnés gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec le dossier

Domaines juridiques

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La responsabilité des élus dans l’organisation des fêtes et manifestations

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X