Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Finances locales

Petites et grandes communes adoptent les nouveaux moyens de paiement

Publié le 08/06/2016 • Par Fabienne Proux • dans : A la Une finances, Actu experts finances

moobje-div-090-059_Web
Phovoir
Dématérialisation des factures, financement participatif, carte de vie quotidienne, « pay by phone » du stationnement, prélèvement via le TIPI : qu’il s’agisse du recouvrement des recettes ou du règlement des dépenses, les moyens de paiement automatisés permettent aux collectivités d’améliorer les premiers et de faciliter les seconds.

Le congrès des maires est l’occasion de valoriser des retours d’expérience en matière d’évolution des techniques des paiements. Depuis que sa commune a mis en place la facturation électronique en 2015, le maire de Saint-Ay (Loiret, 3 200 hab.), Frédéric Cuillerier, constate de nombreux avantages. Outre un allégement de la charge de travail du comptable (gain de temps de 15 %), la démarche a généré 7 000 euros d’économies en un an et a sensiblement amélioré les délais de paiement qui sont passés d’une fourchette de 30 à 35 jours à environ 25 ou 26 jours. « En un an nous avons amorti l’investissement en matériel informatique et logiciel », résume l’élu. Il prévient toutefois la nécessité de former le comptable et l’élu aux finances.

De son côté, Parthenay (Deux-Sèvres, 10 000 hab.) pratique depuis 2005 la carte de vie quotidienne qui « dématérialise toutes les relations financières entre les citoyens et la collectivité », explique Xavier Argenton, le maire. « Nous voulions montrer ...

Article réservé aux abonnés Club finances
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club finances

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club finances

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club finances

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club finances

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec le dossier

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Petites et grandes communes adoptent les nouveaux moyens de paiement

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X