Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Ressources humaines

Travail dominical : une organisation laborieuse

Publié le 16/06/2016 • Par Laurence Denès • dans : A la une, A la Une RH, France, Toute l'actu RH

Police Municipale CAVAM
© Bertrand Holsnyder
Le dimanche travaillé, mesure phare de la loi « Macron » du 6 août 2015, continue d’agiter le secteur privé. Pendant ce temps, et dans une (relative) paix sociale, près d’un territorial sur trois est à son poste. Non sans interrogations.

Plus d’un tiers des salariés ayant travaillé « au moins deux dimanches » au cours du mois écoulé relèvent d’employeurs publics, quand ceux-ci n’emploient que 22 % des actifs (1).

Normal puisque, parmi ces travailleurs, majoritaires sont ceux de la sécurité, de la continuité de la vie sociale et de la permanence des soins. Ainsi, 36,7 % des fonctionnaires exercent le dimanche (hors astreinte), et parmi eux, 30 % des territoriaux (rapport DGAFP 2015).

Il y a d’abord les sapeurs-pompiers (SP), pour lesquels « les gardes dominicales relèvent simplement de l’évidence », précise le lieutenant Patrice Vaquez, à la tête du centre d’incendie et de secours de Bapaume (4 000 hab., Pas-de-Calais).

Frappés de la même obligation, les services de soins, souvent la police municipale et les services d’eau et d’assainissement, « sans oublier, bien entendu, le champ du tourisme et du patrimoine », ajoute Brigitte Maurice-Chabard, conservatrice en chef du musée Rolin à Autun (13 900 hab., Saône-et-Loire) où, chaque week-end, la moitié des effectifs, soit six agents, est « sur le pont ».

Dans les incontournables, s’inscrivent aussi la culture et le sport. A la direction des sports de Lille (266 agents sur 3 276), Ludovic Saulnier évalue à 40 % la part des équipes concernées, du gardien d’équipement au maître-nageur en passant par les personnels d’accueil et d’entretien. Entre ces différents services, auxquels s’ajoute la logistique technique, une commune peut voir jusqu’à 50 % de ses effectifs s’activer le dimanche (lire encadré).

Les indemnités du dimanche font débat

Sur tous ces champs, l’impératif du travail dominical ne fait pas débat. « Mais le temps légal de repos hebdomadaire, parfois battu en brèche, et la manière dont cette journée est valorisée sont source de désaccords », pose Jacky Cariou, vice-président de la Fédération autonome des SP professionnels et des personnels administratifs et techniques spécialisés. La prise en compte de cette contrainte – quand elle est prise en compte – est souvent d’ordre symbolique…

Les SP professionnels, par exemple, sont soumis à un régime indemnitaire spécial (décret 90-850 du 25 septembre 1990, art. 6.2).

Selon l’arrêté du 20 août 2008, les territoriaux sociaux peuvent bénéficier d’une indemnité de 46,53 euros pour 8 heures de travail effectif. Les adjoints territoriaux du patrimoine disposent du système d’indemnité alloué par le ministère de la Culture (décret du 3 mai 2002 transposé).

C’est le cas à Autun pour les ...

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club RH

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club RH

S'abonner Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Travail dominical : une organisation laborieuse

Vous êtes connecté comme

Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X