Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Fonction publique

Salaires, temps de travail… : six syndicats demandent audience à Annick Girardin

Publié le 03/06/2016 • Par Agathe Vovard • dans : France, Toute l'actu RH

Annick-Girardin_Reunion_Organisations Syndicales_PhotoDHSimon
DHSimon
Un courrier de FO, la FSU, la CGT, Solidaires, la CFTC et la FA-FP à la ministre de la Fonction publique demande l’organisation d’une entrevue pour aborder notamment les questions de rattrapage salarial et du temps de travail.

FO, la FSU, la CGT, Solidaires, la CFTC et la FA-FP ont adressé jeudi 2 juin 2016 un courrier à la ministre de la Fonction publique, Annick Girardin, pour lui demander un rendez-vous avant le 15 juin. Il s’agit pour eux de la rencontrer « pour débattre d’un certain nombre d’enjeux importants » et savoir « comment elle compte y apporter des réponses indispensables ».

Mesures de rattrapage

En premier lieu, les six syndicats estiment que « la page des salaires n’est pas tournée et que des mesures de rattrapage des pertes accumulées depuis des années doivent être le sujet de négociations rapides ».

Concertation sur les régimes indemnitaires

Ils demandent également l’abrogation du nouveau régime indemnitaire tenant compte des fonctions, des sujétions de l’expertise et de l’engagement (RIFSEEP), qui est « un mauvais dispositif, largement rejeté par la quasi-totalité des organisations syndicales de fonctionnaires », et « l’ouverture de discussions sur le sujet indemnitaire ».

Ils réclament par ailleurs « de nouvelles mesures visant à lutter contre la précarité », et estiment qu’il faut apporter des corrections à certaines dispositions actuelles qui entraînent quelques difficultés dans les carrières de certains agents, notamment lors de promotions (sur certains échelons de l’échelle 6 lors du reclassement éventuel en catégorie B).

Pas de nouvelles dégradations

Les six organisations syndicales rappellent en outre qu’elles sont disposées à échanger sur la question du temps de travail dans la fonction publique, et insistent sur le fait qu’elles s’opposeront « à toute remise en cause en la matière aboutissant à de nouvelles dégradations des conditions de travail et de l’organisation du temps de travail ».

Elles expliquent que des réformes en cours, notamment sur l’organisation territoriale des services publics, suscitent chez elles « de vives réserves » sur lesquelles elles souhaitent être entendues.

Enfin, « les lettres de cadrage, en particulier, semblent préparer des Projets de Loi de Finances comportant des amputations budgétaires supplémentaires en crédits et en emplois que nous contestons », indiquent les six représentants.

Evaluez, simulez et comparez votre rémunération

Cet article est en relation avec le dossier

1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Salaires, temps de travail… : six syndicats demandent audience à Annick Girardin

Votre e-mail ne sera pas publié

mac

06/06/2016 12h12

Les contestataires se sentent un peu regonflés par les manifestations anti-loi Travail et souhaitent profiter de la faiblesse ambiante du Gouvernement pour ouvrir un nouveau front on dirait…
Presque aucune de ces revendications ne paraît vraiment soutenable de façon raisonnable. A moins qu’en voyant très large ils espèrent obtenir un petit peu?

Commenter
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X