En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X

Club Prévention Sécurité

 

Réagir

Congrès des maires

Prévention de la radicalisation : les maires réclament un accompagnement de l’Etat

Publié le • Mis à jour le • Par • dans : Actu experts prévention sécurité, France

0

Commentaire

Réagir

CONGRES ATELIER PREVENTION DE LA RADICALISATION © GAUTIER Stéphane

Deux semaines après la signature d’une convention sur la prévention de la radicalisation avec le gouvernement, l’Association des maires de France a profité de son Congrès pour sensibiliser ses adhérents. L’occasion également d'alerter, l'Etat sur les difficultés à échanger les informations et sur la délicate question des financements en pleine baisse des dotations.

Actualité oblige, l’Association des maires de France avait décidé de consacrer une matinée entière au sujet aussi sensible que complexe de la prévention de la radicalisation. Objectif ? Impliquer pleinement les collectivités locales, mais aussi faire passer quelques messages aux services de l’Etat.

Armée d’infographies de ses services présentant « qui fait quoi », ainsi que de deux vidéos de propagande djihadiste, la secrétaire générale de la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes), Anne Josso, a d’abord offert quelques clés de compréhension auprès de 150 élus et collaborateurs présents.

« Il n’y a pas de prédisposition à s’engager dans le djihadisme, mais plutôt des facteurs de vulnérabilité liés à une adolescence difficile, à un sentiment de marginalisation ou encore à une quête identitaire. Si tous les départements français hébergent des personnes signalées comme en voie de radicalisation, nous remarquons que ce sont tout de même les zones urbaines, le Nord et le Sud-Est de la France qui sont les plus concernés » a exposé cette représentante de l’Etat devant un public attentif.

Tout en présentant le nouveau plan d’actions du gouvernement associant officiellement les élus, le guide interministériel publié au printemps ou les différents indicateurs de basculement, le magistrat Jean-Pierre Laffite, chargé de mission au secrétariat général du Comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation (SG-CIPDR) a pris le relais en insistant sur le besoin de « professionnaliser et de structurer la réponse publique au niveau local. »

D’importantes marges de progression

Et pour cause : « trente-six cellules de suivi intègrent aujourd’hui les communes, et seulement vingt-deux villes ont mis en place des actions de prise en charge des publics signalés pour radicalisation mais n’ayant pas commis d’infractions. Il y a manifestement encore des marges importantes de progrès… » a-t-il jugé. Avant d’annoncer, sans plus de détails, que le SG-CIPDR entend mettre en place prochainement une cellule d’appui auprès des préfets et des maires.

Un propos introductif s’attardant ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Nouvel utilisateur ? Créez votre compte

Offre pour l’ensemble des agents de votre collectivité, demandez un devis

Haut de page

0

Commentaire

Réagir
Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

VOUS ÊTES ABONNÉ AU MAGAZINE LA GAZETTE DES COMMUNES

Où trouver mon numéro d’abonné ?

Le numéro d'abonné se trouve sur l'emballage plastique du magazine. Il s'agit de la série des 8 ou 9 premiers caractères du code présent au-dessus de l'adresse postale. Il peut comporter un / ou une lettre.

Dans les exemples ci-contre, les numéros d'abonné sont :
1/1234567 ou A1234567

J'ai jeté l'emballage du magazine. Comment retrouver mon numéro ?

Demandez votre numéro d'abonné auprès du service abonnement : 01 40 13 50 65

VOUS ÊTES ABONNÉ A LA GAZETTE OU AU CLUB PREMIUM

Où trouver mon numéro d’abonné ?

Votre numéro d’abonné vous a été envoyé par e-mail.
Il est composé d’un chiffre puis d’un slash (/) suivi d’une série de 7 chiffres
(exemple : 1/2345678)

Vous ne retrouvez pas votre numéro d’abonné ?

Demandez le auprès du service abonnement :
0 820 320 901 (Numéro Indigo : 0.12€TTC/min)