Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Congrès des maires 2016

Jean-Luc Mélenchon vent debout contre la présence de Jean-Claude Juncker

Publié le 01/06/2016 • Par Jean-Baptiste Forray • dans : France

Jean-Luc-MElenchon
Pierre-Selim / Creative Commons Attribution 3.0 Unported
En quête des paraphes des maires pour postuler à la présidentielle de 2017, le chantre de « la France insoumise » appelle les élus locaux à refuser « les recommandations austéritaires » de Bruxelles et les « régions démesurées ».

S’il en est un qui ne goûte guère la venue du président de la Commission européenne au congrès des maires, c’est bien lui. Dans une adresse aux élus locaux datée du jour de cette visite, le 31 mai 2016, Jean-Luc Mélenchon s’en prend très directement à Jean-Claude Juncker.

« Le Gouvernement et les partis politiques courbent l’échine devant le président de la Commission européenne qui a l’outrecuidance de venir ouvrir votre congrès après avoir accablé notre pays de ses recommandations austéritaires », peut-on lire dans son tract diffusé à l’entrée du site de la porte de Versailles.

Le spectre de la privatisation des services municipaux

L’occasion aussi pour Jean-Luc Mélenchon, dont le parrainage pour la présidentielle des maires communistes apparait hypothétique, de solliciter le paraphe des congressistes. « Au cœur de régions démesurées, au sein de départements en sursis, vous subissez pour les uns la mise en place des nouveaux schémas départementaux de l’intercommunalité, pour les autres la vampirisation par une métropole », fulmine-t-il, dénonçant une délocalisation des centres de décision.

Et le chantre de « la France insoumise » d’agiter le spectre d’une privatisation larvée de l’action publique municipale. « Les services publics seront confiés à des entités éloignées et, sûrement bientôt, délégués à des multinationales intéressés par la recherche de profits à court terme », tranche-t-il. Fidèle à son tropisme jacobin, Jean-Luc Mélenchon défend le couple commune-département. Et appelle, à rebours d’un certain nombre d’édiles, à une participation accrue des citoyens à la décision publique.

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Jean-Luc Mélenchon vent debout contre la présence de Jean-Claude Juncker

Votre e-mail ne sera pas publié

pov citoyen

02/06/2016 07h43

Je ne doute pas qu’une telle gouaille et un tel culot fassent impression.
Un beau profil d’avocat apte à défendre n’importe quelle cause.
Il me semble qu’il y en a un semblable en Grèce qui a pris de l’avance; ainsi, on voit où on va avec lui.

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement