En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X
Déposez votre CV Fournisseurs du secteur public

Logo Gazette.fr

1

Commentaire

Réagir

Congrès des maires 2016

Jean-Luc Mélenchon vent debout contre la présence de Jean-Claude Juncker

Publié le • Mis à jour le • Par • dans : France

1

Commentaire

Réagir

Jean-Luc-MElenchon © Pierre-Selim / Creative Commons Attribution 3.0 Unported

En quête des paraphes des maires pour postuler à la présidentielle de 2017, le chantre de « la France insoumise » appelle les élus locaux à refuser « les recommandations austéritaires » de Bruxelles et les « régions démesurées ».

 

S’il en est un qui ne goûte guère la venue du président de la Commission européenne au congrès des maires, c’est bien lui. Dans une adresse aux élus locaux datée du jour de cette visite, le 31 mai 2016, Jean-Luc Mélenchon s’en prend très directement à Jean-Claude Juncker.

« Le Gouvernement et les partis politiques courbent l’échine devant le président de la Commission européenne qui a l’outrecuidance de venir ouvrir votre congrès après avoir accablé notre pays de ses recommandations austéritaires », peut-on lire dans son tract diffusé à l’entrée du site de la porte de Versailles.

Le spectre de la privatisation des services municipaux

L’occasion aussi pour Jean-Luc Mélenchon, dont le parrainage pour la présidentielle des maires communistes apparait hypothétique, de solliciter le paraphe des congressistes. « Au cœur de régions démesurées, au sein de départements en sursis, vous subissez pour les uns la mise en place des nouveaux schémas départementaux de l’intercommunalité, pour les autres la vampirisation par une métropole », fulmine-t-il, dénonçant une délocalisation des centres de décision.

Et le chantre de « la France insoumise » d’agiter le spectre d’une privatisation larvée de l’action publique municipale. « Les services publics seront confiés à des entités éloignées et, sûrement bientôt, délégués à des multinationales intéressés par la recherche de profits à court terme », tranche-t-il. Fidèle à son tropisme jacobin, Jean-Luc Mélenchon défend le couple commune-département. Et appelle, à rebours d’un certain nombre d’édiles, à une participation accrue des citoyens à la décision publique.

Haut de page

1

Commentaire

Réagir
Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

1 Commentaire

Ajouter un commentaire
  1. 1. pov citoyen 02/06/2016, 07h43

    Je ne doute pas qu'une telle gouaille et un tel culot fassent impression.
    Un beau profil d'avocat apte à défendre n'importe quelle cause.
    Il me semble qu'il y en a un semblable en Grèce qui a pris de l'avance; ainsi, on voit où on va avec lui.

  1. Ajouter un commentaire

      Votre e-mail ne sera pas visible

    Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - 17, rue d'Uzès 75018 Paris cedex 02 ou en cliquant ici.