En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X
Déposez votre CV Fournisseurs du secteur public

Logo Gazette.fr

 

Réagir

99ème Congrès des maires

« Une mobilisation historique des communes contre la politique de l’Etat »

Publié le • Par • dans : France

0

Commentaire

Réagir

BAROIN-JOANNES © GAUTIER Stephane

Quelques minutes avant d'ouvrir son Congrès, François Baroin, président de l’Association des maires de France, explique à La Gazette dans quel état d’esprit se présente cette 99ème édition du rassemblement des maires.

Voir le sommaire

Cet article fait partie du dossier

Congrès des maires 2016, l'année des bonnes nouvelles ?

 

Le 99ème Congrès des maires, est-ce une édition particulière  ?

C’est un congrès qui s’inscrit effectivement dans un contexte inédit. C’est le point d’orgue d’une mobilisation historique des communes contre la politique de l’Etat de diminution  des dotations.

L’Etat a des  obligations constitutionnelles qu’il n’a pas respectées. Il a supprimé des impôts locaux ; il a transféré des compétences sans compensation suffisante ; il a imposé la réforme des rythmes scolaires. Tout cela a des conséquences sur la fiscalité locale, sur  le tissu associatif et naturellement sur l’investissement  public.

Et les chiffres tombent «  comme des guillotines » : 25 % de baisse de l’investissement public local. Dans ce contexte,  la revendication de ce 99ème Congrès, c’est la suppression de la tranche 2017.

Inviter M. Juncker, Président de la commission européenne, n’est-ce pas un peu provocateur ?

Non, au contraire. Nous sommes honorés de sa présence. C’est une marque de respect. C’est la première fois qu’un président de la Commission vient s’exprimer devant une assemblée d’élus. C’est donc un moment important au cours duquel nous aborderons des sujets européens particulièrement importants, autour de la relance de l’activité économique, par l’investissement public, porté par M. Juncker.

Nous devons aussi aborder la problématique de la gestion des flux migratoires. Nous l’ interrogerons aussi sur l’avenir des services publics, lié à la négociation du traité transatlantique. Nous  avons donc beaucoup à échanger avec le président de la Commission.

Cette année, les congressistes pourraient se montrer remontés…

Les maires sont des personnes responsables, profondément attachés au pacte républicain.Le président de la République sera donc accueilli de façon très respectueuse, j’en suis certain.

Tout dépendra aussi de ses annonces, compte tenu du niveau de tension réel. Les communes ont trop donné, proportionnellement à leur responsabilités dans la question de la dette. Il faut les soulager, sinon, nous allons dans l’impasse !

Haut de page

0

Commentaire

Réagir
Publicité

En partenariat avec :

Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

0 Commentaire

Ajouter un commentaire
  1. Ajouter un commentaire

      Votre e-mail ne sera pas visible

    Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - 17, rue d'Uzès 75018 Paris cedex 02 ou en cliquant ici.