Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Tourisme

Saison estivale: comment les villes s’organisent face à la pénurie de CRS

Publié le 30/05/2016 • Par Emilie Lopes • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité, France

CRS-nageur-sauveteur
Police nationale
En raison de l’Etat d’urgence et de l’Euro 2016, les CRS sauveteurs ne seront mobilisés sur les plages que pendant un seul mois cet été. Une annonce que beaucoup de villes anticipent, mais ne manquent pas pour autant de déplorer.

Les CRS sauveteurs seront mobilisés sur les plages pendant à peine un peu plus d’un mois entre le 20 juillet et le 22 août pour surveiller les baignades cet été. Ils seront moins de 300 sur les plages de toute la France alors qu’elles étaient surveillées par 1 200 CRS il y a trente ans. Depuis près de 60 ans, les maîtres-nageurs sauveteurs CRS n’auront jamais eu une période de surveillance aussi courte. En cause: l’Etat d’urgence et l’Euro 2016.

Face à cette pénurie, les villes s’organisent. Et les polices municipales sont souvent perçues comme la solution. À la mairie de Barcarès par exemple, dans les Pyrénées-Orientales, il est déjà prévu qu’ils soient remplacés par huit policiers municipaux et dix maîtres-nageurs. Ce remplacement coûtera 50 000 euros à la commune.

Polices municipales, pompiers et civils en relais

A Agde, l’une des stations balnéaires les plus courtisées de l’Hérault, six policiers municipaux vont tourner sur les plages. Ils seront accompagnés de policiers à cheval, mais aussi de policiers à VTT. Tout cela sans compter sur les cinq policiers nationaux qui vont les rejoindre pour renforcer l’effectif. « L’actualité nous prive cette année de la présence des CRS qui seront mobilisés sur d’autres terrains, explique Luc Larose, le patron de la police municipale. C’est la raison pour laquelle la municipalité a choisi de recruter des policiers ...

Article réservé aux abonnés gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Saison estivale: comment les villes s’organisent face à la pénurie de CRS

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X