Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Fonction publique

Animation : 13 propositions pour réduire la précarité et dérouler une carrière

Publié le 25/05/2016 • Par Martine Doriac • dans : Actu Emploi, France, Toute l'actu RH

enfants_animation
CC0 Public Domain
Avec 40 % d’agents en contrats précaires, il y a urgence à améliorer le statut des animateurs socio-culturels, leur déroulement de carrière, leur qualification et leurs conditions d'emplois. C’est ce que souligne le rapport sur la filière animation présenté le 18 mai au Conseil supérieur de la fonction publique territoriale.

Un précédent rapport sur la précarité dans la fonction publique territoriale avait montré, en mars 2011, la nécessité de se pencher sur la filière animation. Cinq ans plus tard, c’est chose faite, au Conseil supérieur de la fonction publique territoriale. Présenté mercredi 18 mai par Jésus de Carlos, président (CGT) de la formation spécialisée numéro 3, le rapport sur la filière animation a été voté à l’unanimité des collèges employeurs et agents. Ses treize propositions vont dans le sens d’une professionnalisation accrue. « Elles visent à réduire la précarité et à obtenir un déroulement de carrière » précise Jésus de Carlos.

Précarité et carrières bloquées

Parmi les difficultés rencontrées par les animateurs professionnels, quatre d’entre elles sont soulignées dans le rapport du CSFPT :  la précarité en catégorie C, avec de nombreux agents employés sur des temps non complets ; les carrières bloquées à l’échelle 3, la plus basse, avec plus de 80 % des effectifs au premier grade de leur ...

Article réservé aux abonnés gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion
1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Animation : 13 propositions pour réduire la précarité et dérouler une carrière

Votre e-mail ne sera pas publié

KIKI

26/05/2016 09h57

Reconnaître la catégorie A dans la filière animation est plus que nécessaire. De plus en plus de collectivités gèrent des centres sociaux, maison de quartier et centre socioculturels et le DESJEPS est demandé (niveau II). J’ ai ce diplôme etj’ ai dirigé pendant 13 an centre social, géré par un CCAS. La loi déontologie élargie la possibilité des concours sur titre pour la filière social et médico social, quant est-il pour la filière animation? Nous devrions pouvoir passer des concours sur titre d’ attaché avec le DESJEPS.

Commenter
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X