Énergie

Eclairage public : le PPP, un outil à manier avec précaution

| Mis à jour le 26/07/2016
Par • Club : Club Techni.Cités

Xavier Boymond/CITEOS

L’éclairage public représente 37% de la facture d’électricité des collectivités, or plus de la moitié du parc français surconsomme en raison de sa vétusté. A des degrés divers, toutes les collectivités sont concernées par l’obsolescence de leurs équipements. Différentes options sont à leur disposition afin d'en optimisier leur gestion: l’externalisation, par un partenariat public-privé (PPP) ou un contrat de performance énergétique (CPE) ; la réalisation en régie ou par un syndicat d’énergie. La décision est à la fois économique et politique.

cet article fait partie du dossier

L’éclairage public fait sa transition énergétique

Luc Wattelle est un élu « courageux ». C’est, en tout cas, ainsi qu’il a été présenté aux 9es rencontres internationales des PPP, le 4 février, à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine).

Il y a exposé le contrat conclu en 2011 par sa commune, Bougival (8 700 hab., Yvelines), avec deux filiales d’Engie, Cofely et Ineo, pour la rénovation du parc d’EP. « Une petite ville comme la nôtre ne se sentait pas capable d’affronter seule le sujet », confie celui qui était alors adjoint aux finances et a piloté l’opération.

Cinq ans plus tard, il se réjouit : plus des deux tiers du parc ont été rénovés « en profondeur » dès les huit premiers mois et l’objectif d’économies d’énergie de ...

Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

Déjà abonné ? Identifiez-vous
+
Mot de passe oublié ?
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, profitez de l’offre découverte 30 jours gratuits !

Offre découverte
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

ABONNEZ-VOUS
cet article est en relation avec
Dossier
Commentaires

2  |  réagir

31/05/2016 07h40 - sylma

On peut éteindre une partie de l’éclairage publique simplement en mettant en place unn système de petit programmateur qui va couper une phase puis une autre puis la troisieme et ainsi de suite ,ce qui permet une réduction de 30% d’économie sans géner les habitants

Signaler un abus
30/05/2016 04h05 - sirius

En matière d’éclairage public la première mesure ,et la plus rentable, consiste à éteindre .
Un exemple : dans la Loire ,à ce jour, 144 communes -sur les 327 du département- coupent leur éclairage ,en général de 23h. 30 à 5h. 30 . Sans le moindre souci de sécurité et pour la satisfaction marquée de l’adjoint aux finances .

Signaler un abus

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • « Le paradigme de la mobilité évolue à toute vitesse »

    Alors que la mobilité est au centre des préoccupations gouvernementales, l’Union nationale des transports publics et ferroviaires vient de faire évoluer ses statuts afin de mieux répondre aux enjeux du secteur. Le point avec Claude Faucher, son délégué ...

  • Un outil pour signaler les problèmes de réseaux mobiles et fixes

    L'ARCEP lance, ce 17 octobre 2017, son outil de signalement, qui permet aux particuliers, mais aussi aux collectivités de l'alerter sur des dysfonctionnements avec les opérateurs de téléphonie fixe, mobile, Internet, mais aussi de courrier et de colis. ...

  • Construire en zone sismique, un défi de taille

    La réglementation sismique s’est récemment durcie et les collectivités sont désormais plus nombreuses à être concernées. Si tous les bâtiments ne sont pas concernés, des contraintes techniques ou administratives supplémentaires s’imposent lorsqu’ils le ...

  • Les collectivités misent sur l’open source

    Les logiciels libres sont une source d’économie. Ils permettent aux collectivités de devenir les acteurs des fonctionnalités de leurs solutions informatiques. La bureautique open source est accessible à tous. Les logiciels libres de métier, eux, nécessitent de ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X