Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

[Entretien] Démocratie locale

« La démocratie ne peut se réduire aux élections » – Jo Spiegel

Publié le 24/05/2016 • Par Pablo Aiquel • dans : France, Régions

VILLE DE KINGERSHEIM
VILLE DE KINGERSHEIM
Maire (DVG) de Kingersheim et secrétaire national adjoint de l’Assemblée des communautés de France, Jo Spiegel milite pour un nouvel âge de la démocratie locale et critique la réforme territoriale en cours.

Coauteur, en 2013, du manifeste « Faire (re)naître la démocratie, vers un nouvel engagement citoyen », Jo Spiegel, maire (DVG) de Kingersheim, a décliné la Légion d’honneur en 2014, au nom d’une « critique sans concession d’une démocratie en panne et d’un système à bout de souffle ». Il a quitté le parti socialiste en 2015 avec « la conviction que l’avenir ne se construira pas dans les officines de conquête de pouvoir ». Secrétaire national adjoint de l’Assemblée des communautés de France, il s’exprime surtout en son propre nom quand il critique la réforme territoriale en cours et qu’il prône, de ville en ville, un nouvel âge de la démocratie locale.

Pourquoi contestez-vous la nouvelle carte intercommunale ?

Il est vrai qu’il fallait rationaliser l’organisation des pouvoirs locaux. Mais la réforme actuelle souffre de deux déficits, également valables pour les régions. Le premier est un déficit de sens au profit de considérations systématiquement technocratiques, financières et ...

Article réservé aux abonnés gazette

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« La démocratie ne peut se réduire aux élections » – Jo Spiegel

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement