En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X
Déposez votre CV Fournisseurs du secteur public

Logo Gazette.fr

 

Réagir

Congrès des maires 2016

Dotations : l’AMF espère « une bonne nouvelle » au Congrès des maires

Publié le • Mis à jour le • Par • dans : Dossiers d'actualité, France

0

Commentaire

Réagir

HOLLANDE BAROIN CONGRES-H © GAUTIER Stephane

Le président de l'AMF, François Baroin, a présenté le 11 mai les enjeux du 99è Congrès des maires, qui se tiendra du 31 mai au 2 juin à Paris. Cette dernière édition avant les élections présidentielles sera clôturée par François Hollande, dont les élus locaux attendent des annonces s'agissant de la baisse des dotations en particulier.

Voir le sommaire

Cet article fait partie du dossier

Congrès des maires 2016, l'année des bonnes nouvelles ?

 

Chiffres-clés

Du 31 mai au 2 juin, Paris Porte de Versailles

C’est devenu un secret de Polichinelle. A l’occasion de son allocution de clôture du congrès de l’Association des maires de France (AMF), le 2 juin 2016, François Hollande fera un geste financier en direction des collectivités locales. Mais à quelle hauteur et selon quelles modalités ? Le mystère demeure entier.

Le plan triennal de baisse des dotations prévoit, pour sa dernière année en 2017, une réduction de 3,7 milliard d’euros. Les associations du bloc local réclament, unanimes, que le Président de la République renonce à cette mesure.

Pour le premier vice-président délégué de l’Association des maires de France, André Laignel (PS), ce serait une «  très bonne nouvelle ». Et le numéro 2 de l’AMF d’évoquer ce qui constituerait une « bonne nouvelle » : « Il peut y avoir un panachage, un étalement dans le temps de la baisse et une meilleure compensation de certaines charges transférées aux communes ».
« L’Etat nous donne 400 millions quand la facture dépasse pour nous plus d’1 milliard », rappelle-t-il. André Laignel cite également la suppression des frais de gestion sur le prélèvement fiscal, déjà accordée aux départements et aux régions.

« Notre revendication, c’est la suppression de la tranche de 2017 », tranche pour sa part le président de l’AMF, François Baroin.

Face à Christian Eckert

Pour le secrétaire général de l’association, Philippe Laurent, il y a urgence. « Sur les années 2014 et 2015, les investissements du bloc local ont diminué de 27 %. Si notre capacité d’autofinancement a moins diminué que ce que nous avions prévu, c’est parce que nous avons dû augmenter les tarifs de nos prestations et la pression fiscale », martèle Philippe Laurent à l’adresse du secrétaire d’Etat au Budget, Christian Eckert.

Autant de considérations qui seront au cœur du congrès des maires. Du fait de son annulation au lendemain des attentats du 13 novembre, le rendez-vous des acteurs locaux se déroule exceptionnellement cette année au printemps du 31 mai au 2 juin. L’édition suivante aura lieu après les échéances présidentielles et législatives, à l’automne 2017. Elle sera la centième.

Un village numérique au Salon des maires et des collectivités locales

841 exposants seront présents, cette année, au Salon des maires et des collectivités locales, organisé par le Groupe Infopro Digital (auquel appartient La Gazette). 57 000 visiteurs y sont attendus. 85 conférences et ateliers techniques se tiendront du 31 mai au 2 juin. Le millésime 2016 du salon des maires sera marqué par l’avènement d’un « village numérique ». 15 start-ups y présenteront leurs dernières innovations.

Par ailleurs, se tiendront trois séances de remises de prix : le Prix de l’Ethique organisé par La Lettre du Cadre Territorial et la Mutuelle Nationale Territoriale, les Prix Territoriaux organisés par La Gazette des Communes et la GMF et les Trophées de la Commande Publique organisés par achatpublic.com.

Haut de page

0

Commentaire

Réagir
Publicité

En partenariat avec :

Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

0 Commentaire

Ajouter un commentaire
  1. Ajouter un commentaire

      Votre e-mail ne sera pas visible

    Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - 17, rue d'Uzès 75018 Paris cedex 02 ou en cliquant ici.