Frelon asiatique, moustique tigre, pollens: 3 points clés à surveiller

| Mis à jour le 13/05/2016
Par
frelon asiatique

frelon asiatique

Flickr CC by Ihagee86

Chaque année, ils reviennent sur le devant de la scène. Pourtant, au sein des services techniques des collectivités, c'est souvent un casse-tête à gérer. Frelon asiatique, moustique tigre, pollen... Le point sur les solutions existantes et les méthodes à mettre en place.

Frelon asiatique, moustique tigre, pollens… Depuis plusieurs années, et particulièrement en cette saison, la gestion de ces espèces représente un véritable problème pour les collectivités, et de réels risques pour les habitants. Comment s’y retrouver ? Quels conseils adopter ? Le point avec cette sélection d’articles que le Club Techni.Cités a déjà consacré à ces sujets.

Frelon asiatique, un danger bien connu

Découvert dans le sud-ouest de la France en 2005, le frelon asiatique a été classé dans la liste des dangers sanitaires de deuxième catégorie pour l’abeille domestique sur tous le territoire français dans un arrêté ministériel en décembre 2012. Chaque année, de nombreuses régions sont touchées, particulièrement dans le sud-ouest de la France.

Afin de lutter contre cette invasion, certaines collectivités prennent les devants. La ville de Rennes a ainsi choisi de confier la gestion de la problématique à son service santé-environnement, qui a mis en place un plan de surveillance et d’intervention en s’appuyant sur la fédération des groupements de défense contre les organismes nuisibles (FGDON). En parallèle, l’ensemble des services concernés ont été alerté par le biais d’une campagne de communication. Un exemple à suivre.

Le moustique tigre, le nouveau venu

Principal vecteur de la dengue et du Chikungunya, le moustique tigre est désormais bien implanté en métropole. Cet insecte, qui se reproduit dans l’eau stagnante, s’adapte très facilement au milieu urbain, ce qui rend la tâche difficile pour les collectivités. Face à cette espèce invasive, quelle stratégie adopter ?

Tout d’abord, sensibiliser la population en développant une stratégie de communication adaptée. Bouches et plaques d’égout, collecteurs du réseau d’eau pluviale : les gîtes larvaires se trouvent aussi sur la voirie, les espaces verts… Yvon Perrin, chercheur au centre national d’expertise sur les vecteurs à Montpellier, conseille aux collectivités de supprimer ces points de reproduction, mais surtout de penser à limiter le risque moustiques lorsqu’un nouvel ouvrage est conçu.

Les opérateurs de l’entente départementale pour la démoustication (EID) jouent également un rôle stratégique dans la prévention des épidémies de dengue et de chikungunya. Ceux-ci sont chargés de démoustiquer le lieu de résidence et éventuellement de travail de la personne touchée. Pour ce faire, ils utilisent un insecticide, la deltaméthrine qui est le dernier à avoir été autorisé par l’Europe pour traiter les moustiques à l’état adulte et uniquement en milieu urbain. Les experts redoutent que cet insecticide, utilisé à haute dose en agriculture et par les particuliers, favorise l’émergence de futurs moustiques résistants.

Les pollens, un débat récurrent

Aujourd’hui, plus de 30 % des adultes sont allergiques aux pollens en France. Les principaux responsables de ces allergies sont les graminées, qui proviennent notamment de certaines espèces d’arbres. Bouleaux, platanes, peupliers, noisetiers… ces plantations se sont multipliées depuis une dizaine d’années en ville. Or, elles sont connues comme étant hautement allergènes.

Autre facteur qui explique que les citadins sont plus touchés par les allergies : la pollution atmosphérique. Les polluants chimiques peuvent irriter les voies respiratoires, ils renforcent le potentiel allergisant des pollens et augmentent leur production par les arbres.

Face à ces enjeux de santé publique, certaines collectivités ont mis en place des plans de prévention : choix et entretien des végétaux (Bordeaux), accompagnement des personnes allergiques (communauté d’agglomération du Choletais). Et les résultats sont plutôt concluants.

 

 

Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP