En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X

Club RH

 

Réagir

Statut de la fonction publique

Photographes territoriaux : une meilleure reconnaissance du métier de ces agents est-elle envisageable ?

Publié le • Par • dans : Réponses ministérielles, Réponses ministérielles RH

0

Commentaire

Réagir
 

Le choix du positionnement dans la catégorie B ou C des agents exerçant le métier de photographe institutionnel répond à des critères proches que l’agent exerce au sein de l’Etat ou d’une collectivité territoriale. Ainsi, la spécialité « photographe » du corps des techniciens supérieurs d’études et de fabrications du ministère de la défense relevant de la catégorie B, regroupe les agents maîtrisant l’ensemble des étapes du processus d’édition photographique, de la préparation à la réalisation des prises de vue jusqu’à la création de supports de communication.

Ces compétences correspondent à une qualification de niveau IV (baccalauréat). Les autres agents du ministère de la défense exerçant dans le domaine de la photographie institutionnelle relèvent, quant à eux, d’un corps de catégorie C, correspondant à un diplôme de niveau V (CAP photographe). Il en est de même dans la fonction publique territoriale, où les missions dévolues aux membres du cadre d’emplois des rédacteurs territoriaux, classé dans la catégorie B peuvent consister en la réalisation d’actions de communication. Il n’est pas envisagé, à ce stade, de revoir cette répartition entre catégories hiérarchiques, qui correspond à des niveaux de diplôme et de responsabilité bien identifiés.

Haut de page

0

Commentaire

Réagir
Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

0 Commentaire

Ajouter un commentaire
  1. Ajouter un commentaire

      Votre e-mail ne sera pas visible

    Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - 17, rue d'Uzès 75018 Paris cedex 02 ou en cliquant ici.