Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Social

Minima sociaux : pour Christophe Sirugue, les départements devront faire plus d’insertion

Publié le 28/04/2016 • Par Isabelle Raynaud • dans : France

CHRISTOPHE-SIRUGUE
C.S.
L’auteur du rapport sur les minima sociaux a détaillé ses attentes sur le volet insertion. Pour faire sortir les allocataires des dispositifs, il faudra selon lui remettre en place un quota obligatoire pour les départements.

Cet article fait partie du dossier

Quelle réforme pour les minima sociaux ?

« Les politiques d’insertion sont sinistrées aujourd’hui mais sont le corollaire de la réforme des minima sociaux », a expliqué jeudi 28 avril Christophe Sirugue, auteur d’un rapport remis au Premier ministre la semaine précédente. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il attend beaucoup de l’action des départements.

Lire aussi
Une réforme des minima sociaux indissociable de l’avenir du RSA

Le député (PS) de Saône-et-Loire déplore le manque d’innovations sociales, actuellement, en France. « Au mieux, on soutient les structures en place, mais il n’y a plus d’innovation sociale alors qu’on en aurait le plus besoin », a-t-il déploré lors d’une rencontre avec l’association des journalistes de l’information sociale (Ajis). Pour lui trois raisons sont à l’origine de cette situation.

Recentralisation partielle du RSA

D’une part, « l’afflux de personnes » dans les dispositifs « qu’il ne faut pas sous-estimer ». La faute à la crise économique : depuis la création du RSA en 2009, le nombre ...

Article réservé aux abonnés gazette

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec le dossier

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Minima sociaux : pour Christophe Sirugue, les départements devront faire plus d’insertion

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement