Linky – REP- Ferroviaire – Data – PLUI – LTECV – Conférence environnementale – Biométhane – Foncier – Tri – Logistique ferroviaire -

Par

Retrouvez la synthèse de l'actualité du 19 au 25 avril 2016, sur les thématiques qui intéressent l'ingénierie publique : urbanisme, mobilité, bâtiment, déchets …

Linky - Le gestionnaire du réseau de distribution d’électricité ERDF a annoncé avoir déposé un recours devant le tribunal administratif de Melun pour contester une délibération de la commune de Varennes-sur-Seine, qui interdit le déploiement des compteurs Linky sur son territoire. Mais le maire contestataire, José Ruiz, persiste et signe. Il a annoncé la création prochaine d’un collectif pour « travailler sur le sujet ». José Ruiz n’est pas isolé puisqu’un site Internet militant recense, à ce jour, 106 communes s’étant opposées à la pose de Linky en électricité et/ou Gazpar en gaz. [Lire notre article]

REP- Eco-Emballages et Ecofolio ont annoncé le 20 avril leur fusion. Si ce rapprochement doit permettre à moyen terme de réduire la concurrence, ses conséquences ne sont pas non plus anodines pour les collectivités. [Lire notre article]

Transport ferroviaire - Un accord a été trouvé à Bruxelles sur la libéralisation des lignes ferroviaires nationales de passagers. Il donne théoriquement aux régions le droit de tourner le dos à la SNCF, en 2024 au plus tard. Mais il est loin d’organiser la fin des monopoles nationaux si les régions ne le souhaitent pas. [Lire notre décryptage]

Data - La consultation des textes (deux décrets et un arrêté) encadrant la mise à disposition, pour les collectivités, des données énergétiques (gaz, électricité, chaleur) est ouverte du 18 avril au 9 mai. [Lire notre décryptage de ces textes]

PLUI - Afin de convaincre les collectivités les plus sceptiques, de lever les fantasmes ou les malentendus qui persistent, l’AdCF a décidé d’engager une campagne de promotion du PLUI à partir des témoignages des collectivités qui sont entrées dans la démarche depuis longtemps, ou plus récemment. Treize élus partagent leur expérience de l’urbanisme intercommunal dans un document mis en ligne sur le site de l’AdCF.

Transition énergétique - Le think tank « La Fabrique écologique » a fait le point sur la mise en œuvre de loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte (LTECV), huit mois après son adoption. Il pointe 3 problèmes principaux :

  1. le retard pris dans la publication des textes d’application, 77% d’entre eux restant en attente de publication, « notamment sur les sujets les plus structurants », indique la note de la Fabrique écologique ;
  2. l’absence du décret relatif à la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE), clé de voûte de la transition énergétique. « Après plusieurs reports, elle est annoncée pour le 1er juillet 2016, mais dans des conditions (calendrier de décisions, existence de scénarios) qui font douter du caractère véritablement opérationnel de son contenu », précise la note ;
  3. les blocages constatés dans la traduction des objectifs de la loi en mesures concrètes, et notamment concernant la part du nucléaire dans le mix électrique.

Conférence environnementale - « Faut-il vraiment y aller », s’interrogeait le Journal de l’environnement dès le 21 avril, alors que la conférence s’est tenue le lundi 25. Trois tables-rondes ont été organisées, sur les thèmes suivants : appliquer l’agenda des solutions pour la croissance verte ; impliquer les citoyens, les territoires et l’Etat dans la transition écologique ; préserver les milieux afin d’améliorer le cadre de vie et la santé de tous.

Biométhane - Développer la production de biogaz à partir de matières organiques, c’est l’un des axes intéressants de la transition énergétique. Cette loi table sur une part de biométhane correspondant à 10% de la consommation de gaz naturel à l’horizon 2030. Mais sur le terrain, où en est-on exactement ? [Lire notre article]

Foncier - La ville du Havre a annoncé lundi 11 avril vouloir acquérir 700 000 m2 de terrains pour les rendre à la nature. Cet achat foncier s’inscrit dans le cadre de revalorisation du plateau de Dollemard, situé au nord-ouest de la commune. « Beaucoup le pensaient en souffrance. Par cette délibération, nous lançons un signal fort : nous mènerons ce projet, aussi long soit-il à mener, à son terme », indique au site Normandie-actu, Marc Migraine, l’adjoint au maire, en charge de l’environnement.

Aide au tri - Dans le cadre de son plan de relance du tri, la ville de Paris a distribué la semaine dernière dans les boites aux lettres de la capitale 1,2 million de guides du tri, qui rappellent aux parisiens comment trier ses déchets. Une campagne d’affichage sera visible tout au long du mois d’avril sur 1.300 panneaux présents sur l’espace public.

Logistique ferroviaire - La première pierre de l’hôtel logistique de Chapelle International a été posée dans le 18e arrondissement de Paris, en présence d’Anne Hidalgo. A terme, cet hôtel logistique devrait acheminer les marchandises par le rail, ce qui revient à supprimer l’équivalent de 120 camions circulant chaque jour sur les routes franciliennes.

Crue de la Seine - Suite au retour d’expérience de l’exercice EU Sequana en mars dernier (lire notre article), une déclaration d’intention a été signée le 20 avril afin de réduire la vulnérabilité des réseaux (énergie, télécommunications, eau, assainissement et transports) en cas d’inondation et de favoriser le partage de données sur le sujet. [Site de la préfecture de la région IDF]

Smart grids - Lauréat en mars dernier de l’appel à projets national sur les réseaux électriques intelligents, le projet SMILE (SMart Ideas to Link Energies) a franchi, vendredi à Lorient, une nouvelle étape. Les Présidents des deux régions, Jean-Yves Le Drian et Bruno Retailleau, ont affirmé leur volonté de s’appuyer sur SMILE pour faire de l’Ouest de la France, d’ici à 2020, le territoire pionnier pour le développement, à grande échelle, des réseaux électriques intelligents.

Incendie de bus GNV - Après l’incendie d’un bus GNV du réseau de transport toulousain, un pré-rapport a été élaboré : l’incendie serait d’origine accidentelle et liée à une cause mécanique. L’expert a exclu une cause électrique (à l’origine de l’incendie subi par un bus de même série lors du sinistre du 13 février 2015). Tisséo Epic a décidé d’inspecter tous les bus de cette même série (HEULIEZ BUS type GX 317).

Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP