Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Finances locales

Péréquation : les territoires industriels payent-ils trop ?

Publié le 20/05/2016 • Par Frédéric Ville Pierre Cheminade • dans : A la Une finances, Actu experts finances, France

Le Havre
Le Havre Flickr CC Pierre Laville
Le fonds national de péréquation intercommunale et communale (FPIC) est-il défavorable aux territoires industriels qui, du fait d’un revenu par habitant faible mais d’une fiscalité forte, sont souvent des contributeurs nets ? Dans le cadre des travaux sur la réforme de la DGF, le Comité des finances locales se penche sur la question.

Le FPIC continue d’irriter les territoires industriels. David Samzun, maire (PS) de Saint-Nazaire et président de Saint-Nazaire agglomération (Loire-Atlantique; 121 000 hab.) a demandé par courrier en février dernier à Emmanuel Macron, ministre de l’Économie, de l’industrie et du numérique, d’en revoir les mécanismes et critères.

Il parle d’ « un dispositif de péréquation horizontale louable » mais qui « est fondé essentiellement sur le critère de la richesse fiscale : le potentiel financier(1). Résultat : plus un territoire se développe économiquement grâce aux efforts conjugués des entreprises et des collectivités, plus il contribue au FPIC ».

« Une double peine »

A la communauté d’agglomération havraise (Seine-Maritime, 236 000 hab.), le FPIC représente 1,15 % du budget principal. Pour Cédric Sockeel, directeur des finances de la communauté urbaine de Dunkerque (Nord, 201 000 hab.), « c’est, après la réforme de la taxe professionnelle (TP), l’addition ...

Article réservé aux abonnés gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club finances

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion
1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Commentaires

Péréquation : les territoires industriels payent-ils trop ?

Votre e-mail ne sera pas publié

danfer27

28/05/2016 09h14

Le FPIC est une prime aux territoires (et aux élus) qui n’ont pas su créer de richesses ; c’est le RSA des territoires…

Commenter
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X