En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X

Club RH

 

Réagir

Grand Paris

Comment la Métropole du Grand Paris forme son équipe

Publié le • Mis à jour le • Par • dans : Actu Emploi, Régions, Toute l'actu RH

0

Commentaire

Réagir

Patrick-Ollier-UNE © MEDEF / Flickr CC 2.0

Président de la Métropole de Grand Paris, Patrick Ollier, a réuni les organisations syndicales du CIG petite couronne et de la ville de Paris pour leur présenter les postes en cours de recrutement.

 

Chiffres-clés

Agenda : 22 juin

Ne manquez pas la conférence Grand Paris organisée par la Gazette : comment relever les défis institutionnels, financiers et économiques de la nouvelle métropole.

Programme et inscription

Quelle consistance aura la «  Métropole du Grand Paris » (MGP), créée au 1er janvier 2016 et censée regrouper 131 communes (7 millions d’habitants) et douze territoires ?

Pour l’instant, ses moyens humains paraissent limités. Son président, le député-maire (LR) de Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine), Patrick Ollier, présentait les futurs recrutements et le statut transitoire de ces agents, mercredi 6 avril, aux organisations syndicales. Etaient conviées les organisations qui siègent au Centre interdépartemental de la petite couronne (CFDT, CFTC, CGT, FSU, Unsa et Sud) et dans les instances de la ville de Paris.

En présence du préfet François Lucas, directeur de la mission de préfiguration de la MGP et de Sylvie Husson, directrice du Centre interdépartemental gestion de la petite couronne Ile de France, vingt sept de leurs représentants s’étaient déplacés, soit autant que les postes budgétés par la « Métropole ».

« Administration de mission »

Alors que les compétences transférées d’ici à 2020 concernent le logement, l’environnement, l’urbanisme et l’habitat, et le développement économique, il s’agit, selon Patrick Ollier qui ne dispose que d’un budget de fonctionnement de quatre millions d’euros, de passer d’une « administration de moyens » à une « administration de mission ».

Les 27 recrutements prévus, essentiellement de gestion (trois emplois de direction, quatre postes d’administrateurs, cinq postes d’ingénieurs, neuf d’attachés, quatre d’adjoint administratifs et un d’adjoint technique ainsi qu’un poste de collaborateur de cabinet) pourront être pourvus notamment par 7 à 8 agents qui travaillaient déjà pour la mission de préfiguration du Grand Paris.

Leurs conditions d’emploi ont été précisées. Ils bénéficieront du régime indemnitaire des agents de l’Etat (Rifseep) pour les filières administratives et techniques et devraient effectuer 1 607 heures de travail annuel, durée légale, soit 35 heures par semaine et 25 jours de congés par an auxquels s’ajouteront le cas échéant deux jours de fractionnement et jusqu’à 21 à 25 jours de réduction du temps de travail (RTT) en cas de dépassement, avec l’accès à un compte épargne temps.

Détachement ou statut territorial

Les futurs recrutements prendront la forme d’un détachement sans limitation de durée ou d’une intégration dans un cadre d’emplois territorial.

Pour l’heure, le directeur général devrait prendre ses fonctions le 2 mai et d’autres recrutements seraient effectifs d’ici juin pour une prise de poste en septembre.

La ville de Paris, qui a prévu un protocole d’accompagnement pour ses agents, en lien avec les organisations syndicales, a mis à disposition un peu moins de deux équivalents temps plein et informe, en interne, sur ces créations de postes. Mais, alors que la gestion des carrières, sous statut territorial, est confiée au CIG petite couronne, la publicité n’a pas encore été faite auprès de ce centre de gestion qui réunit pourtant les trois départements de première couronne francilienne.

« C’est une petite structure qui se met en place. Elle sera totalement autonome. Comment travailleront-ils avec nous ? Nous serons dans notre rôle de conseil et de prévention. Nous les accompagnerons et les assisterons, en appui aux missions. Nous pourrons aussi faciliter le dialogue social » précise Sylvie Husson, directrice générale du CIG petite couronne qui a mis à disposition de la MGP un spécialiste de la paye.

Interrogations sur les recrutements

«Sur les conditions d’emplois par la MGP, c’est le droit commun, il n’y a ni alignement vers le haut, ni vers le bas. C’est le minimum en termes d’attractivité » relève Hervé Heurtebize, secrétaire national Snuter-FSU, présent à la réunion du 6 avril, qui s’interroge sur la viabilité et la pérennité du montage RH.

« Rien n’est concret. Rien ne nous a été précisé sur le processus de recrutement. Cela donne le sentiment qu’il pourrait y avoir des cooptations. Nous nous interrogeons sur les exigences de neutralité des fonctionnaires qui seront recrutés et sur les conditions d’égalité d’accès et d’équité pour l’ensemble des postulants », précise Hervé Heurtebize.

Le comité technique des collectivités de moins de 50 agents du CIG petite couronne devrait donner son avis sur l‘actuelle configuration des ressources humaines de la MGP le 26 avril. Les propositions pourraient ensuite être actées par le conseil de la Métropole le 23 mai.

La réunion d’un groupe de travail relatif aux questions RH pour une « administration pérenne », devrait suivre à la rentrée 2016, tandis qu’une future implantation de la MGP, est à l’étude, sur 800 m 2, dans des locaux de la Caisse des dépôts, près de la gare d’Austerlitz, dans le 13è arrondissement.

Elections sur les territoires

Si la création de cette MGP au format XXS ne nécessite pas d’élections professionnelles anticipées, les recrutements plus nombreux sur les nouveaux « territoires » franciliens, devraient se traduire par des scrutins pour élire les représentants des agents recrutés, notamment en mai pour le T 2 (Vallée Sud Grand Paris à proximité d’Antony) et en septembre pour le T 12 (Grand-Orly Val-de-Bièvre Seine-Amont autour de Vitry). Des dates qui ne seront pas harmonisées, en dépit des demandes des organisations syndicales qui souhaiteraient plus de visibilité.

 

Haut de page

0

Commentaire

Réagir
Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

Mots-clés

Thèmes abordés Grand ParisManagement fonction publique

Régions Île-de-France

0 Commentaire

Ajouter un commentaire
  1. Ajouter un commentaire

      Votre e-mail ne sera pas visible

    Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - 17, rue d'Uzès 75018 Paris cedex 02 ou en cliquant ici.