Aménagement urbain

Pas d’aménagement sans concertation

Par
Plan local d'urbanisme

Ivry94.fr

Les Huitièmes entretiens de l'aménagement, organisés tous les trois ans par le Club ville aménagement, se sont déroulés les 7 et 8 avril à Strasbourg. "Ensemble, la ville" était le thème, très à la mode, retenu pour l'événement. Concerter, co-construire, mais jusqu'où, si l'on veut voir un jour les projets sortir de terre ?

Si la concertation est devenue la méthode incontournable pour le montage de tout projet, les aménageurs y sont rompus depuis longtemps, elle est notamment prévue à l’article L 103-2 du code de l’urbanisme. « Nous travaillons avec tous les acteurs de la ville en amont des opérations, et de plus en plus se développe la pratique des « macrolots » à aménager confiés à des promoteurs ou des opérateurs, avec un cadre à respecter ou des appels à manifestation d’intérêt. Des parties de la ville sont conçues via des initiatives privées, et notre métier évolue vers un métier d’assemblier », a résumé en ouverture Alain Garès, le président sortant du Club Ville aménagement – il sera remplacé par Nicolas Ferrand, directeur général des établissements publics d’aménagement de Marne-La-Vallée. La concertation avec le public est devenue incontournable, « la tendance lourde est d’en faire davantage, plus en amont, et d’y passer plus de temps », selon Alain Garès.

 

Jusqu’où aller ?

Roland Ries, le maire de Strasbourg, a qualifié le rôle de l’élu dans le processus d’aménagement et de concertation de celui d’un chef d’orchestre – un rôle complexe a-t-il précisé. « Le maire est confronté à deux risques : celui du bâtisseur qui cherche à imposer sa vision de la ville, et celui du patchwork, où l’on na plus de cohérence à  force de donner un peu à chacun. Pour construire, on a besoin d’une matière première plastique, que l’on va travailler collectivement. Mais je ne crois pas à la génération spontanée des urbanistes : il faut un point de départ et un point d’arrivée qui sera celui de l’appropriation du projet  par tous. A un moment, un phénomène de catalyse publique se fait. »

Gérard Penot, urbaniste, grand prix national d’urbanisme 2015, a insisté sur la nécessité de partir des usages, mais aussi sur la diversité des formes de concertation : « La concertation exclut ceux qui ne prennent pas la parole. Il faut aussi être dans notre propre connaissance du territoire, faire des rencontres individuelles, des balades. Il faut être dans la composition avec les autres. »

Paul Delduc, directeur général de l’aménagement, du logement et de la nature, a rassuré quant à un nouveau projet d’ordonnance à venir sur la concertation : « L’ordonnance vise  à  développer la concertation notamment en matière environnementale, l’urbanisme n’est pas le secteur le plus visé. Elle permettra d’arrêter les mauvais projets dès leur lancement. Les dispositifs existants en matière d’urbanisme vont subsister, mais des grands principes issus du code de l’environnement vont s’appliquer, sur le temps de la consultation, le retour à la population sur le résultat de la concertation… » « Attention à  ne pas mettre la démarche environnementale au centre de tout, et à ne pas introduire de nouveaux délais et incertitudes », a cependant mis en garde Alain Garès.

A ce sujet, Roland Ries estime que « la concertation doit être inscrite dans un calendrier, sinon elle pourrit de l’intérieur : il faut un moment où l’on glisse d’un projet hypothétique à un début de réalisation, qui permet de regarder vers l’avant, pour une optimisation finale du projet. » On peut aussi faire un travail d’aménagement éphémère, une façon d’activer le site, le temps de l’élaboration et de l’appropriation par les habitants du projet.

 

L’aménagement et le territoire

Quant à la montée en force des intercommunalités sur les politiques d’aménagement, elle ne pourra qu’amener des maîtres d’ouvrages plus forts, sur des périmètres d’intervention plus larges amenant davantage de cohérence. « Ce qu’on désigne souvent comme un déficit d’ingénierie dans les périphéries urbaines est souvent d’abord un déficit de maîtrise d’ouvrage », a souligné Alain Garès, qui estime que les aménageurs ont besoin de nouveaux outils d’aménagement, pour englober des territoires plus larges, faire face à des acteurs multiples, des projets qui évoluent dans le temps. Paul Delduc a répondu que le développement du plan local d’urbanisme intercommunal est déjà une façon de donner plus de souplesse aux projets, dans un cadre plus étendu, de même que le nouveau règlement du plan local d’urbanisme, qui vise à favoriser un urbanisme de projet.

Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Conversion des « Intercités » en TER : la pompe s’amorce du côté des régions

    Après la Normandie en avril, Grand Est et Bourgogne-Franche-Comté il y a dix jours, c'est au tour de Nouvelle Aquitaine d'accepter de prendre sous son aile des lignes de « Trains d'équilibre du territoire » (TET) pour en faire des TER. La feuille de route de ...

  • L’Essonne met le tri sur la place publique

    Le syndicat intercommunal pour le recyclage et l'énergie par les déchets et les ordures ménagères (Siredom), qui regroupe 140 communes d'Essonne (818000 hab.), déploie des plateformes de proximité, à l’esthétique et aux services soignés, qui collectent les ...

  • Dix conseils pour… donner un coup de jeune à la collecte

    Conversion à la tarification incitative ou au tri à la source des biodéchets, fin de contrat de délégation ou nécessité d’harmoniser un service impacté par la réforme territoriale, les occasions ne manquent pas pour revoir son dispositif de ramassage de ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP