Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

La dépense publique locale en Europe (3/5)

Les collectivités espagnoles continuent de payer l’addition de leurs excès

Publié le 13/04/2016 • Par Cédric Néau • dans : A la Une finances, Actu experts finances

Madrid
Flickr CC Enrique Ballarin
Investissements interdits, contrôles et sanctions accrus… Les collectivités ont dû faire d’énormes sacrifices pour bénéficier de l’aide de l’Etat.

La fin de la folie des grandeurs. L’été dernier, lors d’une vente aux enchères, l’aéroport ultramoderne de Cuidad Real (ville située dans la communauté autonome de Castille-La Manche, au sud de Madrid), d’une valeur de 450 millions d’euros, a été vendu 10 000 euros. Pour cette région, c’est presque une chance d’avoir trouvé un repreneur, l’infrastructure ayant tout d’un moulin à vent imaginé par quelques avides Don Quichotte locaux.

Défiance des prêteurs

Mal calibré, suréquipé, il a coûté à la Caisse d’épargne de Castille-La Manche (CCM), aux mains d’élus, mais aussi aux chambres de commerce, mairies et régions, près de 800 millions d’euros. En mars 2009, la CCM, ruinée, devient la première caisse d’épargne à être nationalisée. D’autres banques de financement local, qui ont soutenu dans toutes les régions des projets immobiliers dispendieux (autoroutes vides, hôpitaux dernier cri sans patients ou centres culturels signés par des grands architectes) suivront, avec, pour conséquence sur ...

Article réservé aux abonnés Club finances
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club finances

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club finances

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club finances

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club finances

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les collectivités espagnoles continuent de payer l’addition de leurs excès

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X