En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X
Déposez votre CV Fournisseurs du secteur public

Logo Gazette.fr

 

Réagir

Réforme territoriale

La métropole du Grand Paris s’ébauche

Publié le • Par • dans : Régions

0

Commentaire

Réagir

grand-paris-img-dossier © Flicr by CC ryan hurril

Trois mois d’existence, quatre conseils et un budget, la MGP s’est mise au travail, même si elle avance à pas feutrés. 2016 doit engager les travaux préparatoires afin que la prise en charge des compétences soit effective le 1er janvier 2017.

 

Même si l’activité semble être la partie immergée de l’iceberg, prétendre qu’il ne se passe rien au sein de la métropole du Grand Paris serait une erreur.
Certes, les conseillers ont le sentiment de ne pas remplir pleinement leur mission, puisqu’ils ont décidé de ne pas percevoir leurs indemnités avant août ; par souci d’économie, ils ont aussi choisi de ne recevoir que 80 % (ou 90 % pour les simples conseillers) de la somme à laquelle ils pouvaient prétendre.
Le budget ressemble plutôt à un objectif de bonnes intentions, mais le président Patrick Ollier affirme passer quotidiennement à son bureau, les vice-présidents et présidents de commission ouvrent des dossiers, prennent des rendez-vous au nom de la métropole et des réunions sont programmées. Et si l’hémicycle était loin d’être rempli pour le quatrième conseil, vendredi, mais 180 votants inscrits ont montré leur intérêt, même si ce n’était parfois qu’avec un pouvoir.

Au plan de la gouvernance, le bureau est au complet avec 29 membres (président, vice-présidents et conseillers délégués) soient 19 élus de droite et 10 de gauche, un rapport de force analogue à celui des dernières municipales : 15 élus LR, 6 PS, 1 FDG, 1 EELV, 2 PC, 3 UDI, 1 Modem ; 6 sont issus de Paris, 7 des Hauts-de-Seine, 8 de la Seine-Saint-Denis et 8 du Val-de-Marne. Autre cheville importante, Thomas Degos, actuel préfet du Morbihan, prendra ses fonctions de DGS au 1er mai.

Première conférence des présidents de territoires

Les commissions sont en place et se sont toutes réunies entre le 11 mars et le 1er avril. Les vice-présidents ont leurs délégations et prennent leurs marques, des groupes de travail ou réunion sont prévus dans les domaines des compétences obligatoires. Mais Patrick Ollier veut aller au-delà de ce qu’impose la loi. Bien qu’elle n’ait pas instauré de lien entre eux, il est convaincu que “la métropole ne peut pas fonctionner sans les territoires.” Il organisera donc une première conférence des présidents de territoires, le 2 mai et réunira cette instance de travail chaque trimestre pour avoir, notamment, des échanges, une coordination et un travail en cohérence avec des élus n’étant pas conseillers métropolitains.
Enfin, l’activité de MGP, c’est aussi l’appel à projet lancé sur “Inventons la métropole”, en phase d’élaboration du cahier des charges, qui s’inspire de ce qui a été fait au niveau de la capitale pour “Réinventer Paris.”

En votant le budget (1 contre, 8 abstentions), les élus ont accepté que les 3,42 Md€ de recettes soient très majoritairement (3,36 Md) reversés aux 131 communes dont MGP perçoit le produit fiscal. 55M€ seront dévolus à l’investissement, en faveur d’initiatives de territoire dans les deux compétences obligatoires que sont le développement durable et le développement économique. Logement et aménagement urbain sont encore en devenir jusqu’au 1er janvier. La volonté est toutefois manifeste de tirer profit de l’expérience de la mise en place de MGP pour anticiper et ne pas attendre la date fixée pour commencer à ouvrir les dossiers.

Haut de page

0

Commentaire

Réagir
Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

Mots-clés

Thèmes abordés BudgetsDécentralisationFinances localesGrand ParisRéforme territoriale

Régions Île-de-France

0 Commentaire

Ajouter un commentaire
  1. Ajouter un commentaire

      Votre e-mail ne sera pas visible

    Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - 17, rue d'Uzès 75018 Paris cedex 02 ou en cliquant ici.