Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Pouvoirs de police

Faux papiers : les agents communaux en première ligne

Publié le 13/04/2016 • Par David Picot • dans : Actu experts prévention sécurité, France

Permis à point, retrait , points
Fotolia
En Loire-Atlantique, 94 agents communaux travaillant à l’état civil, l’accueil ou encore dans les directions générales des services viennent d’être sensibilisés et formés à la détection de la fraude documentaire. Une première dans le département, réalisée sous l’égide de la préfecture et de la direction départementale de la Police aux Frontières (DDPAF).

Quelques striures latérales ici, un ‘i’ volontairement déformé là, etc… Séance studieuse, une après-midi de fin mars, en mairie de Nozay (Loire-Atlantique) pour quinze agents communaux des arrondissements de Châteaubriant et d’Ancenis. Fausses cartes nationales d’identité ou permis de conduire en main, ils scrutent les défauts mis en évidence par leur formateur, Sébastien Leblon.

Sébastien Leblon est analyste à la fraude documentaire et à l’identité (AFDI) au sein de la direction départementale de la Police aux Frontières (DDPAF) de Loire-Atlantique. Habituellement, son auditoire est plutôt composé de policiers ou de douaniers. Mais comme l’explique la sous-préfète Véronique Schaaf, « dans le contexte actuel, la lutte contre la fraude documentaire constitue une priorité du ministère de l’Intérieur. Notre volonté est donc de sensibiliser les agents communaux. Particulièrement ceux qui reçoivent les demandes de papiers. A l’état civil ou à l’accueil, ils sont le premier maillon de ...

Article réservé aux abonnés gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Faux papiers : les agents communaux en première ligne

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X