Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Sécurité

Une convention précise les relations entre les forces de sécurité de l’Etat et les gardes assermentés

Publié le 30/03/2016 • Par Emilie Lopes • dans : Actu experts prévention sécurité, Documents utiles, Veille documentaire prévention-sécurité

Une convention de partenariat entre le ministère de l’Intérieur et le président de la Confédération française des gardes particuliers assermentés (CFGPA) a été signée le 14 mars dernier. Elle a pour objectif d’améliorer la coopération entre les gardes et les forces de sécurité de l’Etat.

Peu médiatisés, les 55 000 gardes assermentés sont des personnes privées, titulaires d’un agrément administratif, investies de prérogatives de puissance publique. Ils assurent la surveillance des propriétés dont ils ont la garde et à ce titre sont dotés d’attributions de police judiciaire. Ils se regroupent ainsi : 27 000 gardes chasse, 8000 gardes pêche et 20 000 gardes généralistes.

Agissant souvent de façon isolée, indépendamment des forces de police ou de gendarmerie, ils contribuent activement à la sécurité du territoire. Selon Thierry Coudert, délégué aux coopérations de sécurité du ministère de l’Intérieur, qui a a adressé cette convention datée du 14 mars aux préfets, celle-ci est signée pour une durée d’un an et renouvelable tacitement chaque année. Elle présente quatre objectifs:

  • assurer une meilleure insertion des gardes particuliers dans le maillage territorial de la sécurité,
  • permettre une meilleure connaissance mutuelle entre les forces de sécurité de l’Etat et les ...
Article réservé aux abonnés Club prévention sécurité
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club prévention sécurité

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Une convention précise les relations entre les forces de sécurité de l’Etat et les gardes assermentés

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X