En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X
Déposez votre CV Fournisseurs du secteur public

Logo Gazette.fr

 

Réagir

Baromètre des territoriaux

Le dialogue social dans votre collectivité est-il bon ?

Publié le • Par • dans : Dossiers d'actualité, France

0

Commentaire

Réagir

BAROMETRE_380x253 © Pascale Distel

Parce que votre opinion nous intéresse, La Gazette a constitué un panel de fonctionnaires territoriaux que nous interrogeons sur l'actualité des politiques publiques et du statut de la fonction publique. Cette semaine : le dialogue social dans votre collectivité est-il bon ?

Voir le sommaire

Cet article fait partie du dossier

Baromètre : l’opinion des fonctionnaires territoriaux, chaque semaine

 

Leçon n° 1 - Un trop-plein de réformes

Marylise Lebranchu, ex-ministre de la Fonction publique, n’a eu de cesse, dès son arrivée au gouvernement en 2012, d’ériger le dialogue social comme préalable à toute réforme… A cette date-là, 39 % des agents interrogés considéraient comme « bon » le dialogue social au sein de leur collectivité. Quatre ans plus tard, le train des réformes (lois « Maptam » et « Notre ») étant passé, ce taux chute à 32 %. La loi du 5 juillet 2010 sur la rénovation du dialogue social visait à élargir le champ de la négociation, notamment à tous les domaines de la vie de l’agent (et plus seulement les rémunérations et le pouvoir d’achat), ainsi qu’à préciser les critères déterminant les conditions de la validité politique d’un accord. Aujourd’hui, nombre de syndicats réclament une réforme de cette loi qui, contrairement à ce qui prévaut dans le secteur privé, impose des accords majoritaires.

Leçon n° 2 - Au plus près des prises de décision

Les agents de catégorie C sont les plus nombreux (66 %) à considérer que le dialogue social n’est pas satisfaisant. Selon l’analyse de la FA-FPT, ces agents « subissent », en effet, bien souvent le dialogue social institué dans la collectivité sauf à être dans une démarche revendicative. « Ils sont maintenus dans une forme d’incertitude et d’ignorance, témoigne Bruno Collignon, président de la FA-FPT et de la formation spécialisée sur les questions interfonctions publiques au CSFPT. Ainsi, lors de la mise en place des métropoles, jusqu’au dernier moment, ils ne connaissaient pas leur sort. » Un écart de 12 % se fait jour avec les « A ». Plus de la moitié des cadres, eux-mêmes acteurs et instigateurs du dialogue social, ont un regard plus favorable. Pas si étonnant puisque les « A » sont plus proches des organes de décision et donc des informations.

Références

Réalisé par « La Gazette » auprès d‘un échantillon représentatif de 1 626 fonctionnaires territoriaux sur internet 1er au 11 février 2016 (301 répondants).

Haut de page

Cet article est en relation avec

0

Commentaire

Réagir
Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

Mots-clés

Thèmes abordés Fonction publique

0 Commentaire

Ajouter un commentaire
  1. Ajouter un commentaire

      Votre e-mail ne sera pas visible

    Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - 17, rue d'Uzès 75018 Paris cedex 02 ou en cliquant ici.