En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X

Club Prévention Sécurité

 

Réagir

Euro 2016

Fan zones : comment les villes se préparent au pire

Publié le • Mis à jour le • Par • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité, France

0

Commentaire

Réagir

fan zone © Flickr Przemek P

En dépit de la menace terroriste, les collectivités territoriales accueillant des fans zones dans le cadre de l'Euro 2016 ont décidé de maintenir ces espaces d'accueil. Le choix a été fait d'élever le niveau de sécurité, en concertation avec le ministère de l'Intérieur et l'UEFA. Reste encore à déterminer qui de ces trois acteurs prendra en charge le surcoût généré par la mobilisation de forces de sécurité publique comme privées et le renforcement de la vidéosurveillance. Focus sur les préparatifs de Marseille, Lyon et Saint-Etienne.

A soixante jours du coup d’envoi de l’Euro 2016, la menace terroriste pèse plus que jamais sur la compétition. En ligne de mire : les « fan zones », ces espaces censés accueillir 7 millions de supporters dans les dix villes d’accueil autour des écrans géants retransmettant les matchs.

Ces derniers jours, les exercices se multiplient pour répéter les procédures et la conduite à tenir au cas où. Lundi 4 avril en soirée à Bordeaux, une simulation d’attentat était même organisé dans le quartier des Quinconces, en présence du ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, et de la ministre de la Santé, Marisol Touraine. Vendredi prochain, c’est la municipalité de Lens qui présentera, pour sa part, son dispositif de sécurisation.

Les villes hôtes se préparent au pire. Au point que le débat sur l’interdiction de ces fan zones n’est pas totalement clos.

S’appuyant sur ses correspondants locaux, la Gazette donne un coup de projecteur sur les préparatifs mis en oeuvre ces derniers mois par trois villes d’accueil : Marseille, Lyon et Saint-Etienne.

A Marseille, la sécurité de la Fan zone doit rassurer

« La ville ne participe pas à la polémique sur la suppression des fan zones », « on ne lâche rien face au terrorisme », « résister, c’est continuer à vivre comme on a toujours vécu » : les adjoints de Jean-Claude Gaudin (LR) ont voulu rassurer, lors de la présentation de l’organisation de l’Euro 2016 dans la cité phocéenne, le 24 mars 2016. A quelques semaines de l’évènement, la municipalité ne modifie pas l’organisation prévue. Et le fait savoir.

La fan zone marseillaise ouvrira bien le 10 juin prochain, sur les plages du Prado, à deux kilomètres du stade Vélodrome qui accueillera quatre matchs de poule et deux matchs de phase finale. Cet espace avait déjà été utilisé en 1998 pour diffuser les matchs de la Coupe du monde de football. Il se présentera toutefois dans une configuration bien différente ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Nouvel utilisateur ? Créez votre compte

Offre pour l’ensemble des agents de votre collectivité, demandez un devis

Haut de page

0

Commentaire

Réagir
Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

VOUS ÊTES ABONNÉ AU MAGAZINE LA GAZETTE DES COMMUNES

Où trouver mon numéro d’abonné ?

Le numéro d'abonné se trouve sur l'emballage plastique du magazine. Il s'agit de la série des 8 ou 9 premiers caractères du code présent au-dessus de l'adresse postale. Il peut comporter un / ou une lettre.

Dans les exemples ci-contre, les numéros d'abonné sont :
1/1234567 ou A1234567

J'ai jeté l'emballage du magazine. Comment retrouver mon numéro ?

Demandez votre numéro d'abonné auprès du service abonnement : 01 40 13 50 65

VOUS ÊTES ABONNÉ A LA GAZETTE OU AU CLUB PREMIUM

Où trouver mon numéro d’abonné ?

Votre numéro d’abonné vous a été envoyé par e-mail.
Il est composé d’un chiffre puis d’un slash (/) suivi d’une série de 7 chiffres
(exemple : 1/2345678)

Vous ne retrouvez pas votre numéro d’abonné ?

Demandez le auprès du service abonnement :
0 820 320 901 (Numéro Indigo : 0.12€TTC/min)