En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X
Déposez votre CV Fournisseurs du secteur public

Logo Gazette.fr

 

Réagir

Baromètre des territoriaux

Les services publics doivent-ils être accessibles sur mobile ?

Publié le • Par • dans : Dossiers d'actualité, France

0

Commentaire

Réagir

BAROMETRE_380x253 © Pascale Distel

Parce que votre opinion nous intéresse, La Gazette a constitué un panel de fonctionnaires territoriaux que nous interrogeons sur l'actualité des politiques publiques et du statut de la fonction publique. Cette semaine : les services publics doivent-ils être accessibles sur mobile ?

Voir le sommaire

Cet article fait partie du dossier

Baromètre : l’opinion des fonctionnaires territoriaux, chaque semaine

 

Leçon n°1 - Le mobile a le vent en poupe

Une certaine unanimité se dégage : les trois quarts des agents interrogés souhaitent que les services publics soient accessibles sur mobile. Ce chiffre pointe en creux le retard des administrations françaises dans ce domaine. Si les procédures en ligne se généralisent du côté des collectivités locales et de l’Etat – lequel s’apprête à dématérialiser intégralement les demandes de carte d’identité, de passeport, de carte grise et de permis de conduire -, le champ des possibles est plus limité du côté des applications sur mobile. Celles-ci sont surtout proposées pour les volets culturel et touristique : « Bordeaux agenda » informe sur tous les événements culturels de la ville, « déclic-toi » à Reims répertorie les activités publiques, « les mystères de Quimper » permet de découvrir le patrimoine de façon ludique… Les applications pour signaler des incidents aux services de la ville se multiplient, que ce soit en matière de propreté, de voirie ou de mobilier urbain endommagé. Les transports sont également largement explorés, avec des applications annonçant précisément les horaires de passage des bus, tandis que d’autres commencent à apparaître, qui renseignent sur la fréquentation d’équipements publics comme les bibliothèques et les piscines. Mais en ce qui concerne précisément l’accès aux services publics, le tournant n’est pas encore pris.

Leçon n°2 - Les agents des petites collectivités sont plus réticents


Dans les communes de moins de 5 000 habitants, les agents ne sont que 59 % à réclamer plus de services sur mobile. Probablement le signe d’un besoin de maintenir une certaine proximité avec les lieux de service public, alors que les administrations étatiques sont de moins en moins présentes et que s’amorce la remise à plat de la carte des sous-préfectures. Le manque de couverture en très haut débit sur certaines parties du territoire peut aussi expliquer cette moindre appétence pour les services sur mobile.

Références

Réalisé par « La Gazette » auprès d‘un échantillon représentatif de 1 626 fonctionnaires territoriaux sur internet 1er au 11 février 2016 (301 répondants).

Haut de page

Cet article est en relation avec

0

Commentaire

Réagir
Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

0 Commentaire

Ajouter un commentaire
  1. Ajouter un commentaire

      Votre e-mail ne sera pas visible

    Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - 17, rue d'Uzès 75018 Paris cedex 02 ou en cliquant ici.